Pénurie d’eau à Tizi Ouzou : Colère dans les villages | El Watan
toggle menu
jeudi, 22 août, 2019
  • thumbnail of elwatan20190822




  • Pub Alliance Assurance

Pénurie d’eau à Tizi Ouzou : Colère dans les villages

14 août 2019 à 8 h 13 min

Les citoyens de la wilaya de Tizi Ouzou subissent depuis le début de la saison estivale une pression sans précédent sur l’eau potable.

La pénurie est déplorée aux quatre coins de la wilaya, où les actions de protestation se multiplient. Ces derniers jours, ce sont les villageois d’Abizar, dans la commune de Timizart, à une cinquantaine de kilomètres au nord de Tizi Ouzou, ainsi que d’autres issus de la commune d’Aït Yahia Moussa, au sud-ouest du chef-lieu, qui ont crié leur colère en organisant des actions de protestation.

A Abizar, l’action a eu lieu hier et s’est caractérisée par la fermeture du réservoir principal à partir duquel sont alimentées en eau la majorité des localités de ce versant nord, notamment Ouaguenoun, Tigzirt, Iflissen, mais aussi Yakouren et Azzefoun. Les protestataires se plaignent de la pénurie chronique d’eau, affirmant que «les robinets sont à sec depuis près d’un mois.

Nous avons interpelé à plusieurs reprises les responsables concernés, à savoir ceux de l’ADE, de l’APC et de la daïra, mais la situation demeure la même», souligne une citoyenne du village, ajoutant que «le rationnement de l’eau pénalise notre village. Nous ne faisons que demander notre part dans la distribution de ce liquide vital». A Aït Yahia Moussa, à une trentaine de kilomètres au sud-ouest de Tizi Ouzou, des villageois sont passés à l’action au deuxième jour de l’Aïd pour dénoncer le manque d’eau.

Les citoyens de Tifaou, Hellil et Tachtiouine ont procédé, lundi, à la fermeture de la station desservant plus de 14 villages de la commune. Ils se plaignent d’une distribution irrégulière mais surtout trop espacée, étant donné qu’ils ne sont alimentés qu’une fois tous les 15 jours. «Nous dénonçons la gestion de la ressource hydrique au niveau de notre commune. La distribution d’eau est inégale entre les villages», affirme-t-on. La situation est vécue par de nombreuses autres régions, où l’eau n’arrive que rarement dans les robinets.

Les responsables du secteur avaient pourtant assuré au début de l’été que des mesures sont prises afin de pallier le manque d’eau potable, annonçant que «la distribution de la ressource hydrique sera meilleure cet été».

D’autre part, les responsables du secteur de l’hydraulique ont confirmé le remplissage à 100% du barrage de Taksebt au terme de la saison hivernale. Ce grand ouvrage de 180 millions de mètres cubes, censé alimenter une grande partie de la wilaya de Tizi Ouzou, n’attise cependant pas la soif du citoyen, ce qui soulève d’ailleurs de nombreux questionnements sur la gestion de cette ressource vitale.


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!