Métissage culturel à Tiferdoud | El Watan
toggle menu
dimanche, 09 mai, 2021
  • thumbnail of elwatan06052021



Ouverture de la 15e édition du festival Raconte-Arts

Métissage culturel à Tiferdoud

21 juillet 2018 à 3 h 47 min

Le coup d’envoi des activités de la 15e édition du festival interculturel Raconte-Arts, organisée par la ligue de wilaya des arts cinématographiques et dramatiques, a été donné jeudi à Tiferdoud, dans la commune d’Abi Youcef, daïra de Aïn El Hammam, à 45 kilomètres au sud-est de Tizi Ouzou.

Ce village perché sur les hauteurs de la Kabylie accueille ainsi plus de 450 artistes, dont une centaine d’étrangers venus de France, Portugal, Espagne, Italie, Congo et Russie, pour animer la localité, une semaine durant, avec un riche programme de rencontres.

Lors de son allocution, à l’occasion de l’ouverture de la manifestation, Hacene Metref, directeur et fondateur de ce festival, a rappelé les objectifs de ce rendez-vous qui visent, selon lui, à créer une animation dans les villages de la région. «Cette rencontre peut s’inscrire dans la durée avec la volonté de la population qui accueille, chaque année, les participants à cet événement populaire qui s’ouvre sur le monde», a-t-il souligné devant une foule composée d’artistes, d’élus locaux et des centaines de visiteurs qui ont assisté à l’inauguration de ce festival.

D’ailleurs, le village de Tiferdoud s’est avéré trop exigu pour contenir toutes ces personnes qui ont déferlé sur la localité. Mais, avec l’esprit de solidarité et de mobilisation, les villageois, en collaboration avec l’APC d’Abi Youcef, à sa tête le maire, Hamid Oudjoudi Ouada, ont réussi à mettre en place une parfaite organisation.

Le président de l’APW, Youcef Aouchiche, qui a pris part à l’ouverture de cette manifestation, a annoncé que l’Assemblée de wilaya a décidé d’octroyer au festival Raconte-Arts une subvention de 100 millions de centimes. «Le festival raconte-Arts enregistre une réussite remarquable.

Cette année, il est organisé à Tiferdoud, dans ce village chargé d’histoire et de symboles. Le fait de placer le festival sous le thème  »Le vent hurlant » ( Tizi N’Leryah ) est un hommage à l’un des hommes historiques de la région, en l’occurrence Hocine Aït Ahmed qui a vécu dans ce village. Ce rendez-vous est un carrefour de rencontres pour les artistes afin de mettre à profit leur talent», a déclaré M. Aouchiche.

Notons aussi que plusieurs chanteurs et poètes ont pris part à cette cérémonie, dont on peut citer, entre autres, Akli D. et Benmohamed.

Du théâtre, de la poésie, du chant lyrique sont aussi au menu de cet événement qui sera également au rendez-vous avec plusieurs genres de musique, française, gnaouie, kabyle et de tendances africaines, et ce, jusqu’au 26 juillet.

Que la fête commence à Tiferdoud !


Advertisements


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!