Le train ira jusqu’à Azazga et Draâ El Mizan | El Watan
toggle menu
lundi, 10 août, 2020
  • thumbnail of elwatan10082020




Transport ferroviaire à Tizi Ouzou

Le train ira jusqu’à Azazga et Draâ El Mizan

13 février 2020 à 9 h 02 min

Les deux projets d’extension de la voie ferrée inscrits en 2015 sont à l’étude, a annoncé le directeur local des transports.

Les villes de Tamda, Chaib, Fréha, Azazga seront reliées par rails à partir de Tizi Ouzou, alors qu’une seconde desserte est envisagée entre Dellys (Boumerdès) et Draâ El Mizan. Ces deux projets de développement du transport par voie ferrée inscrits en 2015 sont à l’étude, a annoncé, mardi, le directeur des transports de la wilaya de Tizi Ouzou, Samir Nait Youcef, sur les ondes de la radio locale.

S’exprimant dans l’émission «L’invité de la rédaction» animée par le journaliste Akli Beldjoudi, le premier responsable du secteur des transports a confirmé l’extension de la ligne Alger-Tizi Ouzou-Oued-Aissi pour atteindre Azazga, et la réalisation d’une nouvelle ligne entre Dellys et Draâ El Mizan. «Ces études s’inscrivent dans le cadre du plan national d’étude et de développement de nouvelles lignes ferroviaires.

Toutes les deux ont 25 kilomètres. Concernant celle de Oued Aissi, nous sommes au stade d’identification du nouveau tracé et des variantes. Nous les avons discutés avec le bureau d’études en conseil de wilaya. Ces jours-ci, nous sommes sur le terrain pour arrêter le tracé définitif et identifier notamment les réserves et les observations avec les différents services. Si nous butons sur des contraintes, nous allons trouver les solutions appropriées. Nous sommes à notre troisième sortie.

Nous ferons Oued Aissi-Tamda, à partir de demain (mercredi), avant d’entamer le second axe entre Tamda et Azazga. Nous prospectons et identifions actuellement tous les problèmes pouvant surgir dans ces études», a déclaré le directeur des transports. A une question de l’animateur sur d’éventuelles oppositions de propriétaires terriens au tracé choisi, Samir Nait Youcef a souligné qu’à ce stade du projet, il est prématuré d’en parler. «On en est aux premières études pour déterminer le tracé de la voie ferrée.

On ne peut pas dire dès à présent si les contraintes risquant de retarder le lancement des travaux que vous évoquiez vont se poser ou pas. On n’en est pas encore là. Pour le moment, nous étudions les couloirs appropriés techniquement, car il ne faut pas oublier qu’actuellement, les projets de voie ferrée reposent beaucoup plus sur une évolution linéaire, c’est-à-dire là où il n’y a pas de courbes ou de virages.

On va essayer aussi d’éviter beaucoup d’ouvrages car ce sont un investissement lourd. Il s’agit également d’avoir un train avec des caractéristiques modernes, doté d’une vitesse très sûre. Nous tablons sur un matériel qui peut rouler jusqu’à 120 km/h. L’équipement qui sera en réalisation doit convenir au couloir choisi et ne doit pas être confronté.

Aussi, éviter les confrontations pouvant résulter des oppositions citoyennes», a-t-il expliqué. Le manque de financement ne risque-t-il pas de retarder ce projet eu égard à la conjoncture financière difficile que vit le pays, l’interroge Akli Beldjoudi ? «L’opération est inscrite depuis longtemps. C’est un plan national des lignes ferroviaires confié à l’Agence nationale d’études et de suivi de la réalisation des investissements ferroviaires (Anesrif). Pour les études de ce projet, il n’ y a aucun problème.

La réalisation est un autre niveau de décision. Une fois les études terminées, ils vont voir l’opportunité de les prendre en charge en réalisation. Notre objectif est d’arriver à toucher le maximum de pôles urbains à partir de Oued Aissi, Tamda, Chaib, Fréha et Azazga. Le rail a toujours été le premier moyen de transport des passagers.

Cela va permettre aussi aux entreprises implantées à Oued Aissi, telle que Naftal, d’acheminer leurs produits et marchandises vers Alger», a détaillé M. Nait Youcef. S’agissant du deuxième projet Dellys-Draâ El Mizan, l’invité de la rédaction de Radio Tizi Ouzou a précisé que les bureaux d’études sont engagés avec l’Anesrif, relevant au passage quelques difficultés liées au relief de la région. 



S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!