Thénia (Boumerdès) : Grogne à Haï Talamali | El Watan
toggle menu
lundi, 18 novembre, 2019
  • thumbnail of elwatan18112019


Thénia (Boumerdès) : Grogne à Haï Talamali

11 juillet 2019 à 8 h 15 min

La population de Haï Talamali, sur les hauteurs de la commune de Thénia, a régulièrement eu recours au blocage de la route en signe de protestation contre l’absence d’eau et de réseau d’assainissement.

Dimanche dernier, les habitants sont sortis pour occuper la route et empêcher toute circulation. Un sexagénaire s’impatiente :
«Depuis une dizaine d’années, nous achetons de l’eau dans des camions-citernes. Même dans les écoles, nos enfants doivent remplir des bidons pour bénéficier de ce liquide vital. C’est devenu intolérable !» Haï Talamali n’a jamais eu d’eau potable ni de réseau d’assainissement, voire de l’électricité et du gaz, pour beaucoup.

La population a toujours saisi les autorités locales pour les sensibiliser à ce grave problème. «Nous avons demandé à plusieurs maires qui se sont succédé à la tête de l’APC de trouver une solution, mais en vain». Un élu de l’Assemblée communale confirme que cette région «n’a jamais eu d’eau».

Toutefois, il précise : «L’APC n’a rien à voir avec ce problème qui a été pris en charge par la wilaya. En effet, un projet important a été inscrit en 2018 par la wilaya de Boumerdès. Il consiste en un réseau d’AEP avec un réservoir et des ramifications. Le projet exige du temps.» Les citoyens critiquent la cadence des travaux, qui ont connu plusieurs arrêts. Un membre du staff communal reconnaît que «des lenteurs bureaucratiques ont affecté le travail de l’entreprise chargée des travaux».

Les citoyens, eux, souffrent le martyre en pleine canicule. Ils demandent que des solutions soient dégagées. «Des rotations fréquentes de camions-citernes sont indispensables et, pourquoi pas, le recours aux forages de puits là où c’est possible», suggèrent-ils.

Bref, les pouvoirs publics sont interpellés pour agir vite  : «Permettre à l’entreprise de travailler à une cadence soutenue et soulager la population un tant soit peu par des apports en eau potable jusqu’à livraison du projet et l’arrivée de l’eau dans les robinets», revendique-t-on.


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!