Investissement : Le foncier touristique convoité | El Watan
toggle menu
jeudi, 24 septembre, 2020
  • thumbnail of elwatan07092020





Investissement : Le foncier touristique convoité

05 août 2020 à 9 h 13 min

Le foncier touristique dans une wilaya riche de plus de 100 km de littoral avec une superficie occupée de 120, 92 km2 et plusieurs Zones d’expansion et de sites touristiques (ZEST) ainsi que des ZET comme Boumerdès attise bien des convoitises pas toujours légitimes.

Le Plan d’aménagement touristique (PAT) de Zemmouri El Bahri, par exemple, illustre clairement cette situation où aux accusations s’opposent les précisions et éclaircissements des autres. La symbiose mer, plage et forêt, conforte l’existence d’un jeu de coulisses pour faire main-basse ou pour simplement acquérir un terrain d’investissement pour un commerce assurément juteux tant l’endroit est prisé par les touristes nationaux ou étrangers.

D’ailleurs, même en ces temps de coronavirus, les visiteurs continuent à y affluer et les infrastructures recherchées d’une manière ou une autre. La polémique se nourrit depuis longtemps que «les superficies cédées aux investisseurs se trouvent dans le PAT».

Ce qui n’est d’ailleurs pas faux. Mais que la réglementation y interdirait toutes constructions ne répondant pas au cahier des charges. Le directeur du tourisme, M. Abidi Louardi, a une autre vision des choses : «Ce que ces gens ignorent ou feignent d’ignorer, c’est que le PAT de la forêt du Sahel comporte 19 ha qui relèvent de la propriété privée des domaines de l’Etat. De plus, les investissements accordés se limitent à des constructions en léger. Ce sont des bungalows.

Donc, même pas besoin d’autorisations ou de permis de construction. Cette formule nous a permis d’accorder des bails de 3, 6 ou 9 ans qu’on pourra résilier sans aucun préjudice aux terrains récupérables par simple démontage des installations.» Fort de cette logique, le secteur du tourisme a quand même réussi à s’enrichir de six projets de ce type (Seghiret, Boudouaou El Bahri, Rocher Pourri, Corso et 2 autres à Zemmouri El Bahri) avec une capacité globale de 1500 à 2000 lits supplémentaires pour la wilaya.

Toujours à Zemmouri El Bahri, il est prévu également un parc d’attraction et un village touristique. Est-ce à dire que les problèmes qui ont existé durant plus de deux décades ont disparu ? Loin de là, beaucoup reste à faire pour donner au tourisme ses lettres de noblesse.



S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!