Entreprises dans la wilaya de Boumerdès : 118 faillites depuis le début de la pandémie | El Watan
toggle menu
mardi, 20 octobre, 2020
  • thumbnail of elw_30092020






Entreprises dans la wilaya de Boumerdès : 118 faillites depuis le début de la pandémie

01 octobre 2020 à 10 h 08 min

Des 300 entreprises que compte la wilaya, seules 43 ont bénéficié du plan d’indemnisation mis en place au profit des travailleurs.

Le secteur industriel et économique a subi de plein fouet les répercussions du confinement en raison de la crise sanitaire. En effet, au premier semestre 2020, la CNAS de Boumerdès a enregistré la radiation de 118 entreprises dont la grande majorité sont des PME/PMI qui ont connu des années difficiles.

Les raisons invoquées sont relatives à la jeunesse des gestionnaires et au manque de formation managériale. «La panique suscitée par le confinement, et donc le gel des activités, conjugué aux faiblesses des ressources financières ont eu pour conséquences des mises en faillite en série», commentent des observateurs avertis.

En tous cas, l’impact négatif sur les postes d’emploi est important. Mais en l’absence d’un bilan exhaustif, il n’est pas possible d’avoir une estimation exacte du nombre de licenciements et autres mis au chômage. «D’autant plus, pensent des économistes, qu’il y a un grand nombre de journaliers et autre saisonniers qui échappent aux déclarations officielles.» D’autres entreprises risquent fort de connaître le même sort d’ici la fin de l’année.

C’est le cas de la Sarl Argilex des Issers qui traînent ses difficultés financières depuis des années au point de ne pas verser des salaires aux 150 travailleurs durant des mois pour aboutir à la fermeture dans un premier temps puis à une reprise des activités durant ce mois de septembre avec seulement 70 employés, le reste étant licencié ou mis à la retraite anticipée.

Par ailleurs, les conflits professionnels ont peu d’espoir de connaître une solution négociée ou une issue juridique aux bénéfices des licenciés. Avec le rejet en bloc de ce plan de sauvetage par l’ensemble des travailleurs, cette entreprise est donc en passe de disparaître.

Il y a quand même 75 entreprises dont la CNAS a réactivé l’adhésion. Mais rien n’indique que ces entreprises faisaient partie des radiées en 2020 ou bien elles l’avaient été bien antérieurement. De même, il n’est pas précisé s’il s’agit de micro-entreprises ayant bénéficié du soutien de l’Etat (Ansej, Angem) qui après des difficultés ont pu être relancées dans le cadre des dernières mesures de sauvetage conditionnées. En fait, depuis avril dernier, 60% des effectifs des 300 entreprises que compte la wilaya de Boumerdès avaient été mis en congé, notamment le personnel féminin.

Contactées par la direction de l’industrie et des mines pour la constitution des dossiers pour bénéficier de l’indemnisation au profit
des travailleurs, seules 43 entreprises qui ont connu un arrêt partiel sur les 300 composant le tissu industriel et économique de la wilaya
se sont manifestées et ont perçu la totalité des tranches.

Quelques-unes aux dossiers incomplets ont formulé des recours. D’autres, notamment des micro-entreprises, n’ont réagi qu’une fois l’opération définitivement clôturée. Elles ont perdu ce droit. «Il faut tout de même relever que la majorité des entreprises n’ont pas daigné constituer de dossiers», signale-t-on à la direction de l’industrie et des mines.

Advertisements


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!