Corso (Boumerdès) : La pollution de l’oued s’aggrave | El Watan
toggle menu
mardi, 24 mai, 2022
  • thumbnail of elwatan10072021

Corso (Boumerdès) : La pollution de l’oued s’aggrave

31 mars 2021 à 9 h 13 min

Malgré les requêtes des agriculteurs et des riverains, d’importantes quantités d’eau noirâtre se déversent encore dans l’oued Corso.

Les odeurs pestilentielles se propagent à 300 m plus loin. La reproduction du scénario de 2017 n’est pas à écarter d’autant qu’aucune solution à long terme n’y est engagée par les autorités.

En sus des eaux usées provenant des cités alentours, des habitants affirment que même le lixiviat généré par les déchets du CET de Corso finissent dans ce fleuve bordé de part et d’autre par de vastes champs agricoles.

«Il y a une station de relevage près de la plage, mais elle ne sert pas à grand-chose. On doit réaliser d’autres stations en amont et sévir contre les promoteurs immobiliers qui rejettent les eaux usées dans la nature», dira M. Hamlat, vice-P/APC de Corso.

A défaut de solutions durables, les autorités locales dressent chaque année des digues de sable à l’embouchure de l’oued pour éviter la pollution de la plage. Néanmoins, cette option a déjà montré ses limites.

La digue finit toujours par céder face à la force de l’eau. En 2017, le débordement de l’oued a provoqué une véritable catastrophe.


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!