Boumerdès : Les Domaines sans siège depuis deux mois | El Watan
toggle menu
vendredi, 27 mai, 2022
  • thumbnail of elwatan10072021

Boumerdès : Les Domaines sans siège depuis deux mois

22 décembre 2021 à 10 h 06 min

La direction des Domaines de la wilaya de Boumerdès n’assure aucun service depuis le 2 novembre dernier.

Ceci n’est pas dû à une grève de ses employés ni à une quelconque décision de gel de ses activités, la raison est plutôt liée à l’absence de locaux pouvant abriter les différents services de cette institution hautement importante après l’évacuation de son siège menacé d’effondrement, selon une expertise du CTC.

Le bloc en question n’abritait pas que les Domaines, on y trouvait également la direction du Cadastre, la direction régionale du Trésor et l’inspection des impôts. Après quelques jours, la première administration a trouvé refuge chez ses voisins du Cadastre, la seconde a élu domicile au nouveau bloc des archives tandis que la dernière a loué les anciens locaux de la banque BNP Paribas, sise en face de l’hôtel le Rocher.

Reste donc la direction des Domaines qui a vu se succéder à sa tête plus de cinq directeurs depuis 2013. Ses employés attendant désespérément que le wali ou leur tutelle mette à leur disposition un espace où ils pourraient reprendre leur travail habituel.

«90% des effectifs restent chez-eux à cause de l’absence de siège. On a pu trouver deux bureaux au niveau du bloc 5 de la wilaya, on y a installé le service comptabilité car il y a 233 personnes qui exercent au niveau des différentes inspections de la wilaya. On est obligé de les payer à chaque fin de mois», dira un employé avant d’évoquer le rôle de leur direction dans le développement. « Si on ne reprend pas de service, qui va délivrer les actes de terrain et de concession aux investisseurs ? Même les équipements publics ont besoin de documents des Domaines pour être lancés. Et sans nous, aucune vente aux enchères n’est possible à travers la wilaya.

Cela sans parler des tâches que nous accomplissons pour les collectivités locales notamment celles consistant à régulariser leurs biens immobiliers afin d’établir leurs sommiers de consistance», explique-t-il. Les conséquences de cet arrêt de travail prolongé des Domaines seraient donc incalculables. Combien d’opérateurs économiques et de citoyens à s’être rapprochés de leurs services pour obtenir un document administratif ou un quelconque renseignement ?

La wilaya manque-t-elle à ce point de locaux pour laisser perdurer cette situation ?

Assurément non. Quand on voit le nombre de blocs administratifs construits ces dernières années à Boumerdès, on se dit que ce type de problème ne va plus jamais se poser. Les immeubles vacants ou sous-exploités y sont nombreux. On peut citer à titre d’exemple, l’ancien bloc qui abritait le secrétariat général qui a déménagé vers un bâtiment dont la réalisation a coûté près de 350 millions de dinars à l’Etat. D’aucuns se demandent aussi pourquoi la DAL a gardé ses anciens locaux alors qu’elle occupe un nouveau siège de plusieurs étages.

Le montant de réalisation de ce dernier est passé de 319 à 540 millions de dinars, précise la Cour des comptes dans un rapport publié fin 2020. Au lieu d’héberger les Domaines, les autorités locales ont injecté des sommes colossales pour aménager la maison d’hôtes, les logements des directeurs de l’exécutif ou rénover les équipements de bureau des principales administrations de la wilaya. Et dire que la relance de l’investissement est la priorité des pouvoirs publics.


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!