Boumerdès : 532 commerces fermés pour non-respect des mesures sanitaires | El Watan
toggle menu
mardi, 04 août, 2020
  • thumbnail of elwatan04082020




Boumerdès : 532 commerces fermés pour non-respect des mesures sanitaires

30 juillet 2020 à 9 h 26 min

Depuis l’avènement de la pandémie coronarienne, les agents de la direction du commerce, en collaboration avec les services de sécurité police/gendarmerie, dans le cadre de brigades ont effectué plus de 3200 interventions dont plus de 532 fermetures de commerces avec amendes.

Mais ce chiffre est à relativiser dans le sens de la hausse en raison des fréquentes oppositions de commerçants «qui défient la force publique».

Mme Ababsa, directrice du commerce cite le cas tout récent des communes de Naciria et de Bordj Ménaiel où les opposants s’en sont pris aux membres des brigades. D’ailleurs, ils ont carrément refusé d’obtempérer. La règlementation prévoit, dans ce cas, que la direction du commerce fasse des propositions de fermeture au wali.

Ce dernier édictera un arrêté de fermeture qui aura force de loi. La relève sera prise par la justice et les services de la force publique. Il est clair que la procédure nécessitera du temps. Entre-temps, le commerçant indélicat continue d’exercer sans respect des mesures de protection sanitaire mais avec une menace évidente pour la santé des citoyens.

D’ailleurs, les fermetures des dernières sorties des brigades mixtes ne sont pas comptabilisées dans les chiffres avancés plus haut. Ces comportements inciviques ont été largement commentés sur les réseaux sociaux. Les indélicats mis en cause ont imputé à l’Etat la responsabilité du confinement et ses répercussions négatives sur leurs activités et, summum de l’ignorance, certains ne reconnaissent même pas l’existence du virus.

Pour eux, «des desseins politiques, notamment, pour l’empêchement du hirak» serait derrière ce confinement. Certains avancent des pertes financières allant de 250 millions de centimes au double, selon le secteur d’activités

. Pourtant, les agents du commerce accompagnent souvent leurs interventions par des opérations de sensibilisation, certes insuffisantes, menées en concertation avec la société civile comme les associations de commerçants, caritatives, écologiques, de malades ou de simples bénévoles de quartiers.

Ces opérations sont ponctuées par des distributions gratuites de bavettes grâce à des dons d’entreprises, d’organismes et d’associations. Ainsi, 3400 kits de désinfections, 20 tonnes de chaux, 9150 bavettes et 3 500 gels ont été offerts lors des différents déplacements entrant dans le cadre des campagnes de sensibilisation.

Il y a également la part importante accordée aux denrées alimentaires de première nécessité, notamment la semoule, qui a été destinée à des wilayas en manque comme Blida et les régions du Sud.

En fait, pour venir à bout des oppositions qui affectent l’action de l’Etat contre «les suicidaires du coronavirus», il faut simplement les obliger à contracter une assurance contre les risques de faillite encourus par la fermeture de leurs commerces lors d’une catastrophe. Et la pandémie du Covid-19 en est bien une.



S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!