Oléiculture à Bouira : Une production de plus de 5 millions de litres attendue | El Watan
toggle menu
jeudi, 08 décembre, 2022
  • thumbnail of elwatan10072021

Oléiculture à Bouira : Une production de plus de 5 millions de litres attendue

17 novembre 2021 à 10 h 00 min

Plusieurs facteurs concourent à la baisse de la production dans une région connue pour sa qualité d’huile d’olive attestée au-delà des frontières nationales.

La La campagne de cueillette des olives a bien démarré un peu partout à travers le territoire de la wilaya de Bouira. La direction des Services Agricoles (DSA) de la wilaya s’attend à une production de plus de 5 millions de litres d’huile d’olive pour un rendement moyen de 16 litres par quintal. Des chiffres en baisse par rapport à ceux enregistrés durant les années précédentes dépassant, parfois, les 8 millions de litres.

La majeure partie de cette production provient essentiellement de la région Est où se concentrent des oliveraies à perte de vue, notamment de la variété Achemlal. L’huile de cette région a remporté plusieurs trophées lors des concours internationaux organisés ces dernières années.

Parmi les facteurs ayant entraîné cette considérable baisse de la production oléicole figurent les conditions climatiques caractérisées par une longue période de sécheresse accompagnée par de fortes chaleurs durant la saison estivale.

Malgré leur rusticité et résistance aux conditions climatiques extrêmes, des centaines d’arbres ont été complètement asséchés à cause du manque de précipitation. Ajoutant à cela le manque d’entretien des oliviers.

Par contre, les vergers de la wilaya ont été épargnés, cette année, par la mouche de l’olivier, un insecte ravageur responsable de la perte d’énormes quantités d’olives avant même le stade de maturation. «Les dernières pluies étaient une bouffée d’oxygène pour la filière oléicole. Elles ont redonné espoir aux oléiculteurs. A travers nos sorties sur le terrain, nous avons constaté que les oliviers des hauteurs étaient les plus touchés par le stress hydrique. Ceux des plaines étaient plus au moins épargnés. Ce qui est encourageant aussi, c’est que nous avons remarqué un retour progressif des particuliers à la culture de l’olivier », dira le secrétaire général de la Chambre d’agriculture et de poursuivre qu’une journée de sensibilisation sur l’entretien des huileries et les techniques de récolte sera organisée au courant de cette semaine. 

Pour leur part, les propriétaires d’oliveraies ne cessent de dénoncer l’achat et la vente des olives sur les bords des routes, devenus un phénomène agaçant à chaque saison de récolte. «La plupart de ces commerçants saisonniers achètent des olives issues du vol de nos vergers. Nous sommes les seuls à payer les dégâts. Cette activité doit cesser et les services de sécurité doivent intervenir et interdire ce genre de commerce», dira un oléiculteur.

Quant aux prix du quintal d’olives en ce début de saison de cueillette, il oscille entre 6000 et 8000 dinars le quintal, selon la variété. Le patrimoine oléicole de Bouira est constitué de 37 321 hectares d’oliveraies dont 29 000 sont en production.

La wilaya dispose aussi de 106 huileries automatiques, 86 semi-automatiques et 43 traditionnelles.

Omar Arbane


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!