Lutte contre la pandémie du coronavirus à Bouira : Dangereux relâchement | El Watan
toggle menu
lundi, 13 juillet, 2020
  • thumbnail of elwatan13072020




Lutte contre la pandémie du coronavirus à Bouira : Dangereux relâchement

03 mai 2020 à 9 h 11 min

Les mesures de confinement en vigueur depuis plus d’un mois sont de moins en moins respectées dans plusieurs régions de la wilaya de Bouira. Un relâchement qui pourrait coûter cher.

Mis à part le chef-lieu de la wilaya et ceux des daïras où les services de police sont omniprésents, dans les autres localités la situation est autre. La menace du Covid-19 n’est plus prise au sérieux comme lors des premiers jours de l’annonce du confinement.

Ainsi, dans la ville de Raffour relevant de la commune de M’Chedallah, à l’est de la wilaya, certaines cafétérias ont ouvert leurs portes la nuit durant ce mois de Ramadhan, rapportent des témoignages.

Pourtant, cette localité peuplée de plus de 10 000 habitants a donné l’exemple d’organisation et de respect des consignes des professionnels de la Santé pour lutter contre la propagation du Covid-19. Après des manquements, le comité du village ou Tajmaâth Iwaquren a vite réagi.

Dans un récent communiqué, le comité a annoncé la suspension immédiate des matchs de football, de handball et des tournois de pétanque, ainsi que la fermeture des lieux du jeu de loto.

La situation n’est pas différente dans les localités voisines. A Chorfa, après la délocalisation depuis près d’un mois du marché de fruits et légumes vers l’intérieur du chef-lieu communal, les commerçants ont à nouveau réinvesti les bords de la RN 15. Les lieux connaissent une affluence record, notamment à cause des prix souvent abordables que pratiquent les marchands. Cependant, aucune mesure ni barrière de sécurité ne sont érigées.

Toujours à Chorfa, malgré l’interdiction de circulation à partir de 19h00, des gens ne ratent pas leurs tournées nocturnes. «C’est difficile de rester à la maison après le ftour. Néanmoins, entre amis, nous gardons toujours la distance de sécurité», justifie un jeune. Par ailleurs, à Lakhdaria, au nord-ouest de Bouira, une vaste campagne de sensibilisation est menée par les services d’hygiène de l’APC en collaboration avec une multitude d’organismes et administrations étatiques, en direction des commerçants autorisés à ouvrir le rideau.

Dans le dernier bilan datant de vendredi, le nombre des contaminés par le Covid-19 au niveau de la wilaya de Bouira a atteint les 27 cas dont 18 ont quitté l’EPH Mohamed Boudiaf. La plupart des cas sous traitement sont issus de la commune de Sour El Ghozlane, au sud de la wilaya.



S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!