Haïzer (Bouira) : Des projets de développement en stand-by | El Watan
toggle menu
lundi, 27 janvier, 2020
  • thumbnail of elwatan27012020

Haïzer (Bouira) : Des projets de développement en stand-by

22 juillet 2019 à 9 h 00 min

Plusieurs projets inscrits dans le cadre du Plan communal de développement (PCD) affecté à l’APC de Haïzer, au nord de Bouira, n’ont pas encore été débloqués.

Les citoyens des villages de Thanagout, Ighil Kechren et Allouen, situés sur les flans du massif du Djurdjura, souffrent d’un manque criant de commodités de base. Les pistes desservant les hameaux désertés dans le passé pour cause de terrorisme sont impraticables.

L’accès aux villages est parfois impossible, surtout en période de pluies, a-t-on témoigné. En plus de cette contrainte, les populations se plaignent du manque d’eau potable, alors que la région est concernée par les opérations des grands transferts des eaux du barrage de Tilesdit, situé dans la commune de Bechloul. «L’eau se fait rare. Les ménages s’approvisionnement à partir des eaux des sources ou par l’achat des citernes», a-t-on encore dénoncé.

Par ailleurs, les défaillances dans l’alimentation des foyers en électricité ne sont pas encore résorbées. «Une dizaine d’habitants du village Thanagout ayant construit des maisons dans le cadre de l’habitat rural attendent depuis des années le raccordement de leurs foyers au réseau électrique», a déploré un élu à l’APC, en rappelant que cette doléance a été soumise aux pouvoirs publics.

La région accuse aussi un manque flagrant d’infrastructures de loisirs. L’auberge de jeunes qui devait être réalisée à Thanagout n’a pas encore vu le jour. Un différend sur le choix du terrain serait l’une des raisons de ce blocage.


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!