Feux de forêt : Pompiers et forestiers au front à Bouira | El Watan
toggle menu
vendredi, 07 août, 2020
  • thumbnail of elwatan06082020




Feux de forêt : Pompiers et forestiers au front à Bouira

05 juillet 2020 à 9 h 51 min

La wilaya de Bouira a enregistré des dizaines d’incendies depuis la dernière décade du mois de juin. La peur d’un scénario semblable à celui de l’été de l’année écoulée plane toujours.

En 2019, une série de feux de forêt, qu’ils soient criminels, accidentels ou naturels, avait ravagé des centaines d’hectares de forêts dans plusieurs régions, de l’est à l’ouest de la wilaya. L’été de cette année qui a fait son entrée avec une forte vague de chaleur risque de compliquer la mission des pompiers et des agents forestiers.

Selon un bilan de la Protection civile, près d’une quarantaine d’hectares de céréales, entre blé et orge, et quelque 1000 bottes de foins sont partis en fumée dans plusieurs champs de la wilaya. En outre, plus de 500 arbres fruitiers ont été détruits par les flammes. Les incendies ont touché aussi les forêts de la wilaya ravageant ainsi près de 40 hectares de tissu végétal.

C’est dans la commune d’El Adjiba, au lieudit Agouilal, qu’un feu de forêt s’est déclaré jeudi, 25 juin, et a failli toucher les habitations environnantes, si ce n’est l’intervention rapide des soldats du feu. Au total, 6 hectares de pin d’Alep et plusieurs arbres fruitiers ont été détruits.

Durant la même journée, deux autres incendies de récolte ont été enregistrés à Aïn Turk, à l’ouest du chef-lieu de Bouira et à Oued El Bardi, au sud. Sept hectares de blé dur et 350 bottes de foin ont été ravagés. Les températures, qui ont grimpé au-dessus des 40° de mardi jusqu’à vendredi de la semaine dernière, avaient apporté leur lot de désagréments. Des aviculteurs ont subi de grosses pertes. Trois poulaillers ont pris feu à Boumbazel, dans la commune d’Ath Laksar, au sud de la wilaya.

Plus de 15 000 poules ont péri dans l’incendie ainsi que 120 quintaux d’aliment pour volailles détruits. Un autre grand incendie avait touché, jeudi soir, une forêt à Assif Assemad, entre les trois communes de M’Chedallah, Saharidj et El Adjiba, à l’est de Bouira. Pendant plusieurs heures, les brasiers ont ravagé 27 hectares de pin d’Alep et de maquis. Les feux n’ont été maîtrisés que vendredi matin.

La même journée, deux autres départs de feu ont été enregistrés à Haizer, à moins de 10 km du chef-lieu de la wilaya, et à Aomar, au nord-ouest. Fort heureusement, les dégâts n’étaient pas considérables.

Un autre feu s’est déclaré le même jour à Imarkallen, relevant de la commune de Taghzout, à quelques kilomètres au nord-est de la ville de Bouira et ce malgré une baisse sensible des températures. Le premier foyer de l’incendie a été difficilement maîtrisé par les agents du Parc National du Djurdjura. Vers l’après-midi, un autre foyer s’est déclenché non loin du premier. Ce qui laisse penser que les deux incendies étaient intentionnels.

Par ailleurs, les campagnes de sensibilisation sur les feux de forêts que mènent différents organismes se poursuivent encore. Ainsi, les agents de sécurité de plusieurs administrations ont bénéficié d’une formation sur les techniques de lutte contre les différents incendies.

Mi-juin, la wilaya de Bouira avait abrité un exercice de grande envergure de simulation d’un feu de forêt en mobilisant des unités aériennes. Pour rappel, la Conservation de forêts de Bouira a mis en place un numéro de téléphone pour signaler les feux de forêt et les atteintes au patrimoine forestier (026 73 28 40).



S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!