Des villageois bloquent la RN8 et le CW127 | El Watan
toggle menu
mercredi, 13 novembre, 2019
  • thumbnail of elwatan13112019


Des villageois bloquent la RN8 et le CW127

16 octobre 2019 à 8 h 44 min

Deux axes routiers importants ont été fermés, hier et avant-hier, à travers la wilaya de Bouira, par des habitants réclamant l’amélioration de meilleures conditions de vie, a-t-on constaté sur place.

Des habitants de villages reculés exigent l’amélioration de leurs conditions de vie, notamment la réfection des routes, l’alimentation en eau potable et le raccordement de leurs foyers au réseau de gaz.

Le blocage de ces routes, notamment la RN08, reliant Ain Bessem à Sour El Ghozlane, où des villageois de Gelta Zerga ont barricadé et ce pour la deuxième journée consécutive, le tronçon à l’aide de pneus brûlés et de blocs de pierres, ont provoqué des embouteillages et de la paralysie totale du trafic routier.

Les automobilistes ont été contraints de faire des détours de plusieurs kilomètres pour atteindre leur destination. «Nous n’avons pas d’autres alternatives pour se faire entendre. Nous vivons dans des conditions déplorables. Notre village est isolé et n’a jamais bénéficié de projets pouvant améliorer les conditions de vie des habitants et créer des postes d’emplois», dit en colère un protestataire, évoquant le problème de logement. «Nous avons formulé aussi des demandes pour l’implantation des habitations groupées mais notre demande n’a jamais été satisfaite», a-t-il déploré.
Dans une déclaration faite à la radio locale, le maire de Sour El Ghozlane a indiqué au sujet du projet de logement qu’un programme de 50 unités a été dégagé et les chantiers seront lancés incessamment.

A El Hachimia, ce sont les villageois de Gora qui ont investi de nouveau la rue, en fermant hier le CW127 pour exiger le raccordement de leurs foyers au réseau de distribution du gaz naturel. La fermeture de la route n’a pas duré longtemps. Une unité de la Gendarmerie nationale a été dépêchée sur les lieux et le tronçon a été rouvert à la circulation.

A Bouira, les populations ne cessent de dénoncer l’inertie et l’immobilisme des autorités locales quant à la prise en charge de leurs doléances. Par ailleurs, ce sont les villageois de la commune de Mamoura à l’extrême sud-ouest de Bouira qui ont fermé hier le siège de l’APC pour exiger des projets de développement.


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!