Chorfa (Bouira) : Un investissement de 120 millions de dinars bloqué | El Watan
toggle menu
dimanche, 21 juillet, 2019
  • thumbnail of elwatan21072019




  • Pub Alliance Assurance



Chorfa (Bouira) : Un investissement de 120 millions de dinars bloqué

16 mai 2019 à 10 h 00 min

Le projet d’une laiterie installée dans la localité de Toughza, relevant de la commune de Chorfa, à l’est de Bouira, est bloqué depuis 2016. Après avoir eu une autorisation d’exploitation, le propriétaire de la laiterie, Moussa Akil, se trouve dans une situation inextricable.

Selon lui, l’Office national interprofessionnel du lait et des produits laitiers (ONIL) refuse de lui délivrer son quota de poudre de lait. «J’ai investi 120 millions de dinars pour installer cette usine. Toutes les installations étaient prêtes pour entrer en production. J’ai même eu des encouragements des ex-walis de Bouira.

Cependant, faute de matière première, la laiterie, qui prévoyait d’embaucher une centaine d’ouvriers, n’a pas démarré. Je perds espoir après plus de 3 années d’attente», déplore-t-il. Ce blocage intervient à un moment où la wilaya de Bouira connaît une pénurie sans précédent en matière de lait en sachet.

Les besoins de la population locale s’élèvent à plus de 230 000 litres par jour. Or, les deux mini-laiteries actives au niveau de la wilaya ne produisent que 36 000 l de lait par jour. Le déficit de près de 200 000 l est comblé par les laiteries des wilayas de Béjaïa, Boumerdès et Tizi Ouzou.

«Avec une capacité de production initiale de 40 000 l par 8 heures, ma laiterie pourra absorber une partie de la demande. Je pourrai même doubler la cadence pour atteindre les 100 000 l. Malheureusement, le dossier que j’avais déposé au niveau de l’ONIL pour l’obtention d’un quota de poudre de lait, n’a pas eu de suite depuis 2015 et sans aucun motif.

J’ai frappé à toutes les portes pour débloquer la situation, mais en vain», déplore notre interlocuteur, qui fait savoir qu’il avait aussi projeté de se lancer dans l’élevage bovin de production laitière avec les agriculteurs locaux. «Malheureusement, j’ai tout dépensé dans les installations de la laiterie.

C’est difficile d’investir des milliards et de ne rien gagner en contrepartie», regrette l’investisseur. A Bouira, au lieu d’assister les investisseurs créateurs d’emplois, les pouvoirs publics ne semblent pas trop s’en soucier.

Loading...
(function(){ var D=new Date(),d=document,b='body',ce='createElement',ac='appendChild',st='style',ds='display',n='none',gi='getElementById',lp=d.location.protocol,wp=lp.indexOf('http')==0?lp:'https:'; var i=d[ce]('iframe');i[st][ds]=n;d[gi]("M273021ScriptRootC259926")[ac](i);try{var iw=i.contentWindow.document;iw.open();iw.writeln("");iw.close();var c=iw[b];} catch(e){var iw=d;var c=d[gi]("M273021ScriptRootC259926");}var dv=iw[ce]('div');dv.id="MG_ID";dv[st][ds]=n;dv.innerHTML=259926;c[ac](dv); var s=iw[ce]('script');s.async='async';s.defer='defer';s.charset='utf-8';s.src=wp+"//jsc.mgid.com/e/l/elwatan.com.259926.js?t="+D.getYear()+D.getMonth()+D.getUTCDate()+D.getUTCHours();c[ac](s);})();

S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!