toggle menu
mardi, 23 octobre, 2018
  • thumbnail of elwatan09072018

Bouira : Pénurie d’eau à Ahnif

11 août 2018 à 1 h 04 min

Les autorités locales peinent à trouver une solution pour assurer une alimentation régulière en eau pour les citoyens de la localité.

Cinq localités du sud de la commune d’Ahnif, à 40 km à l’est de Bouira, souffrent du manque d’eau potable. Cette situation, qui dure depuis de longues années, s’est accentuée ces dernières semaines. «Le raccordement de la commune au réseau des grands transferts du barrage hydraulique de Tilesdit n’a pas profité à toute la municipalité.

Au lieu de faire un branchement depuis la conduite d’Ouled Abdellah, dans la commune d’Ouled Rached, il a été réalisé à partir de M’Chedallah. Résultat : l’eau n’arrive pas aux localités du sud qui sont perchées sur les hauteurs. Même les pompes hydrauliques sont tombées en panne à cause de leur surexploitation», dira Mohand Mechedou, P/APC d’Ahnif.

La localité d’Ighzer Oumezyav, distante de 20 km du chef-lieu communal, demeure un point noir à Ahnif. Après le tarissement du puits alimentant les foyers du village, les habitants se trouvent dans une situation inextricable. L’APC, qui dépêche périodiquement des camions-citernes, n’arrive pas à subvenir aux besoins des habitants à cause notamment du manque de moyens.

Quant aux autres localités, telles Ighil Nath Ameur, Tamezyabt, Tikesrai et autres, alimentées via les eaux des forages et des sources, c’est l’anarchie qui y règne. «Malgré la rareté de l’eau dans notre région, il y a des citoyens qui la gaspillent, puisque nous ne disposons pas de compteurs. Ils laissent l’eau couler dans la nature, alors que leurs voisins qui habitent sur des collines n’ont aucune goutte», déplore un résident de Tamezyabt.

Contactée à ce sujet, la chargée de communication à l’Algérienne des eaux (ADE) de Bouira dira que «l’ADE ne gère que les réseaux du chef-lieu communal et ceux des localités d’Ighrem et Tikremdhat». Par ailleurs, même les projets d’AEP à Ahnif se font rares. Néanmoins, la municipalité vient de bénéficier d’une enveloppe estimée à 15 millions de centimes octroyée par le ministère des Ressources en eau.

«Elle sera destinée à la réalisation d’un projet de raccordement des localités sud de la commune au réseau des grands transferts, et ce, à partir d’Ouled Abdellah. Malheureusement, ce projet devait être réalisé il y a des années. La direction des ressources en eau de Bouira, qui est chargée du projet, doit engager les travaux dans les plus brefs délais. L’approvisionnement de ces localités par des citernes n’est pas une solution durable», insiste le P/APC.
Deux autres projets pour le renforcement des deux localités de Bouremal et Tikesrai, ainsi qu’un autre projet pour le chef-lieu, seront incessamment lancés, dira le même responsable.

Lire aussi

Loading...

Related Post

S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!