Bouira : Manque de moyens de protection dans les hôpitaux | El Watan
toggle menu
lundi, 13 juillet, 2020
  • thumbnail of elwatan13072020




Bouira : Manque de moyens de protection dans les hôpitaux

11 mai 2020 à 9 h 05 min

Le problème du manque de bavettes, masques et autres moyens de protection destinés essentiellement au personnel soignant au niveau des hôpitaux de la wilaya de Bouira se pose toujours.

Les professionnels de santé, en première ligne dans la lutte contre la pandémie de Covid-19, qui continue de se propager, alertent les autorités sanitaires du pays sur leurs conditions de travail qui commencent à se détériorer en raison notamment de la pénurie de moyens de protection. Un quota de 20 000 bavettes est remis, une fois tous les 20 jours, par la Pharmacie centrale des hôpitaux (PCH), au personnel exerçant à l’EPH Mohamed Boudiaf du chef-lieu de wilaya, a-t-on indiqué.

Le directeur de l’établissement sanitaire en question, Djamel Boutmeur, en l’occurrence, a en revanche déclaré que le manque de masques de protection respiratoire individuelle de type FFP2 ne se pose plus. Les paramédicaux soulignent par contre le manque de bavettes, qui les expose fortement au virus. La wilaya de Bouira a enregistré trois décès et une vingtaine de cas testés positifs au Covid-19.

Les masques sont par ailleurs introuvables au niveau des pharmacies de la wilaya, a-t-on constaté. «La pénurie de bavettes est un problème national, même mondial, pas uniquement à Bouira», a estimé un pharmacien, rappelant au passage que le port de ce moyen de protection est nécessaire.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a recommandé aux populations du monde de porter obligatoirement la bavette ou le masque pour se protéger du coronavirus. Des ateliers de confection se sont lancés à travers les centres de formation professionnelle afin de pallier le manque en la matière et répondre ainsi à la forte demande des populations.

Le problème reste toujours posé. Cette situation s’est accentuée davantage ces derniers jours, surtout que des commerçants et grandes surfaces, mis en demeure par les services du commerce quant aux défaillances constatées dans la mise en place des gestes barrières contre la propagation de la pandémie ont conditionné l’entrée aux clients par le port de bavettes et des gants.



S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!