Bouira : La pénurie du lait en sachet perdure | El Watan
toggle menu
lundi, 13 juillet, 2020
  • thumbnail of elwatan13072020




Bouira : La pénurie du lait en sachet perdure

12 mai 2020 à 9 h 00 min

La pénurie du lait en sachet ne trouve pas épilogue à Bouira. C’est depuis des années que cette situation perdure dans cette wilaya classée à vocation agricole mais qui n’arrive pas à venir à bout de ce problème.

Le calvaire des Bouiris continue. Pourtant, de nombreuses promesses ont été faites par des responsables au niveau local et même national d’y remédier.

Auparavant, les propriétaires des crémeries et cafétérias étaient mis en cause. Cependant, cet argument ne tient plus la route. Aucun de ces lieux de commerce n’est ouvert depuis plus de deux mois, mais la crise est toujours là.

Comme solution palliative, les pouvoirs publics ont décidé récemment d’installer deux points de vente du lait au niveau du chef-lieu de la wilaya et à Ain Bessam, à l’ouest. Quotidiennement, des files d’attente interminables se constituent devant les deux points de vente au moment où les professionnels de la santé insistent à éviter tout rassemblement afin de lutter efficacement contre la pandémie du Covid-19.

Ce manque d’imagination et contradictions des responsables pourrait avoir des conséquences négatives sur la santé publique. «Je me suis rendu chez plusieurs commerçants de la ville, mais je n’ai trouvé aucun sachet de lait parce qu’on ne leur livre plus.

De 10 h jusqu’à 15 h pour un sachet de lait en plein ramadan et en plein pandémie, c’est un calvaire qui attise de plus en plus la colère», avertit un habitant de la ville de Bouira. Dans la région est de la wilaya, en plus de la pénurie, la vente du lait est rationnée. Chaque client n’ouvre droit qu’à deux sachets de lait, et ce, depuis bien longtemps.

Par ailleurs, des opérateurs économiques ont investi plusieurs milliards de centimes dans des usines pour la production du lait qui se trouvent bloquées.

Les pouvoirs publics refusent toujours de leur fournir la matière première, la poudre du lait. «Ils préfèrent approvisionner les citoyens via les unités de production des wilayas limitrophes que de nous livrer des quotas de poudre de lait qui nous ont été promises», déplore un opérateur ayant installé une usine à Chorfa, à l’est de Bouira, qui a dépensé 15 milliards dans son usine.



S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!