Bouira : Hommage au chahid Amrouche Mouloud | El Watan
toggle menu
mercredi, 20 novembre, 2019
  • thumbnail of elwatan20112019

  • Massage Tunisie


Bouira : Hommage au chahid Amrouche Mouloud

22 août 2019 à 8 h 05 min

La Maison de la culture Ali Zamoum de la wilaya de Bouira a rendu hommage au chahid Amrouche Mouloud, à l’occasion de la célébration de la Journée du moudjahid, coïncidant avec le 20 août.

Le lieutenant Amrouche Mouloud, dit «Si Lmouloud Awaqur», est né 12 décembre 1912, à Iwaquren, sur les hauteurs de la commune de Saharidj, à l’est de Bouira. Après avoir poursuivi des études primaires dans son village natal, Si Lmouloud part à Constantine en 1934 pour se consacrer au militantisme nationaliste à côté de son frère Ahmed. Il fut un militant du Parti du peuple algérien (PPA), puis du Mouvement pour le triomphe des libertés démocratiques (MTLD). Cependant, Si Lmouloud faisait l’objet d’intimidations par la police coloniale.

Ce qui l’oblige à quitter Constantine pour rejoindre Jijel, où il intégra, en 1947, l’Organisation secrète (OS) pour assumer plusieurs responsabilités jusqu’à 1950, date de sa découverte et son démantèlement par les services coloniaux. Amrouche Mouloud fut arrêté et torturé pendant des mois.

Il a été jugé en 1951 au tribunal de Béjaïa, aux côtés de Abane Ramdane et d’autres membres de l’Organisation. Il a écopé de 5 ans de prison, 10 ans de privation des droits civils et une amende. En passant d’une prison à une autre, celui qui allait devenir un héros de la Révolution avait subi les pires méthodes de torture jusqu’à sa libération avec ses compagnons en juillet 1954. Après le déclenchement de la glorieuse Révolution, Si Lmouloud rejoint ses rangs en janvier 1955. Après sa participation au Congrès de la Soummam, le 20 août 1956, il a été promu au grade de lieutenant chef de la zone II de la Wilaya III. Le héros avait infligé des pertes énormes à l’armée coloniale. Les représailles furent brutales.

Le village d’Iwaquren a été incendié et ses habitants déportés. Le 28 juin 1957, alors qu’il était de retour d’une réunion du FLN historique à Taguemount, Si Lmouloud et ses compagnons, dont la valeureuse Malika Gaïd, furent attaqués à Ignan (Saharidj) par 35 000 soldats de l’armée coloniale, avec, à sa tête, le sinistre général Marcel Bigeard.

Une grande et violente bataille éclata. Des dizaines de civils et de moudjahidine tombèrent au champ d’honneur. Parmi eux, le lieutenant Si Lmouloud. A la Maison de la culture de Bouira, une exposition de photos sur le héros ainsi qu’un film retraçant son parcours ont été présentés à la grande salle. Des moudjahidine encore vivants ont donné leurs témoignages pour l’histoire. Quant à la famille de Si Lmouloud, elle a été honorée avec des cadeaux.


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!