Bouira : Ahnif, la plus touchée par l’hépatite B | El Watan
toggle menu
jeudi, 21 novembre, 2019
  • thumbnail of elwatan20191121
  • Massage Tunisie



Bouira : Ahnif, la plus touchée par l’hépatite B

22 octobre 2019 à 8 h 24 min

Plusieurs cas de la maladie de l’hépatite virale de type B et C ont été enregistrés ces dernières années au niveau de la région est de la wilaya de Bouira.

Selon le Dr. Bahloul, chef du service prévention à l’établissement public de santé de proximité (EPSP) d’Ahnif, plus d’une cinquantaine de cas ont été recensés ces 5 dernières années. «La commune d’Ahnif au sud-est de la wilaya est la plus touchée, notamment ses localités enclavées d’Ighzer Oumezyav, Tiksrai et Ighil Nath Ameur. Cette maladie de l’hépatite B occupe la deuxième place après la tuberculose en matière de prévalence», a-t-il déclaré lors de la 5ème journée médico-chirurgical organisée la semaine écoulée à M’Chedallah, sous le thème «Hépatite virale, dépistage, prévention et prise en charge». L’évènement a vu la participation de plus d’une centaine de praticiens de la Santé de différentes wilayas du pays.

Pour le docteur Karim Hammoudi, chirurgien-dentiste, initiateur de la rencontre, l’heure est grave. Selon lui, l’urgence est de mener une étude sérieuse sur le terrain pour déterminer les vraies causes derrière la propagation de la pathologie de l’hépatite, notamment dans la région de l’est de Bouira. «Nous comptons lancer une campagne de dépistage qui concernera en premier lieu la commune d’Ahnif, puis dans les six communes de la daïra de M’Chedallah», a-t-il dit.

Notre interlocuteur a en outre soulevé le problème du manque de réactifs de détection du virus de l’hépatite au niveau de l’EPSP d’Ahnif. «Fort heureusement, le ministère de la Santé nous a promis de nous aider avec du matériel de dépistage». Dr. Hammoudi indique aussi que les préparatifs sont en cours pour mener une enquête au niveau de tous les cabinets dentaires. «Le non respect des normes d’hygiène dans ces structures de santé est derrière de nombreuses contaminations avec le virus de l’hépatite. Je déplore aussi le manque d’assistants dentaires chargés notamment de la stérilisation des instruments du chirurgien dentiste. D’après un constat que j’avais fait, plusieurs cabinets n’en disposent pas», a-t-il dit.

Quant à la stratégie nationale de lutte contre les hépatites virales, elle a pour objectif l’éradication totale de cette maladie et ce à l’horizon de 2030. «Il existe une vaccination efficace introduite en Algérie depuis le début des années 2000. En outre, cette stratégie s’appuie d’abord sur la sensibilisation des populations. Néanmoins, les services de prévention au niveau des directions de la Santé doivent établir leurs propres programmes de sensibilisation ou de prévention», dira Dr. Sid Mohand, chargé des programmes au niveau de la direction de prévention du ministère de la Santé. 


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!