Tifra (Béjaïa) : Izoughlamen se lance dans la gestion des déchets | El Watan
toggle menu
mardi, 09 août, 2022
  • thumbnail of elwatan10072021

Tifra (Béjaïa) : Izoughlamen se lance dans la gestion des déchets

28 novembre 2021 à 10 h 00 min

Après avoir réussi le pari du tri sélectif, le comité projette d’installer une unité de recyclage au sein du village pour revaloriser les déchets plastiques et de verre.

En plus d’avoir gagné la cinquième place au concours du village le plus propre de la wilaya, le village Izoughlamen, situé à quelques encablures de la commune de Tifra (40 km à l’ouest de Béjaïa), s’est distingué en décrochant le prix spécial «Gestion des déchets», un des objectifs environnementaux tracé par les concepteurs de la compétition.

C’est une bourgade paisible qui ouvre ses portes au visiteur en ce week-end ensoleillé. On est reçu par le président du comité de ce village, peuplé de 285 âmes, à la placette publique.

Celle-ci a été complètement aménagée et relookée par les villageois lors de leur quête du prix du village le plus propre de Béjaïa, organisé par l’APW.

À la lisière du domaine forestier de Tifra, au sommet de ce village, se trouve aussi la maison des jeunes, le stade qui est encore en chantier et la placette ornée d’une fontaine décorative, de pots de fleurs et d’arbustes. La vue est imprenable.

Du haut de cette colline, on peut balayer des yeux une bonne partie de la vallée de la Soummam. À l’Est, le regard se heurte au loin aux hauteurs d’Amizour, et de Barbacha. Tout a commencé en mars 2020, pendant la période du confinement.

Les mesures sanitaires imposées à l’époque ont contraint beaucoup de personnes au chômage technique ou à la suspension de leur activité habituelle. Les habitants se sont «retranchés», alors dans le village avant de procéder à la lutte contre la propagation de la pandémie.

Le confinement, une aubaine

«L’engouement des citoyens et leur disponibilité dans l’accomplissement de cette opération ont ravivé cet esprit de solidarité ainsi que le désir de construire quelque chose pour le village.

C’est à partir de cet instant que nous avons commencé à réfléchir à des petites actions de nettoyage et plus tard, d’animation, surtout que l’association des activités sociales du village Izoughlamen venait d’obtenir son agrément », dit le président du comté du village, Hakim Remini.

Retrouvez l’intégralité de nos articles sur la version papier


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!