TIBANE : LA CAMPAGNE OLÉICOLE LANCÉE | El Watan
toggle menu
samedi, 29 janvier, 2022
  • thumbnail of elwatan10072021



TIBANE : LA CAMPAGNE OLÉICOLE LANCÉE

14 novembre 2021 à 10 h 00 min

La campagne oléicole est lancée à Tibane et les communes limitrophes de la région d’Ath Waghlis.

En effet, apprend-on, les oliveraies ont été investies sitôt égrenée la première décade du mois d’octobre. Cette livraison prématurée, explique-t-on, est dictée par la maturité précoce des variétés d’oliviers peuplant les parcours de cette région montagneuse. «Nos aïeux nous ont appris de nous y prendre juste à temps pour avoir une meilleure qualité d’huile et obtenir un rendement optimal.

Ceci, d’autant plus que la chaleur excessive qui a régné au cours de ces derniers mois a accéléré la maturation des baies et provoqué une chute massive dans la plupart des vergers», a souligné un paysan, informant que le taux d’avancement de la récolte varie d’une localité à une autre.

«Il y a des exploitants qui ont déjà engrangé toute leur moisson. Ils en sont à la trituration. D’autres, parmi ceux qui ont entamé le ramassage avec un peu de retard, n’ont pas encore atteint 50% d’avancement», a-t-il précisé.

Quoi que passablement impactés par le cycle long de sécheresse qui sévit, les oliviers ont montré une relative résilience à cette contrainte climatique. «La récolte de cette année sera nettement meilleure que celle de la campagne précédente, laquelle est à ranger aux oubliettes», dira un vieux fellah, qui note une fructification assez inégale des charpentières, mais aussi une chute des baies, plus élevée que d’ordinaire.

Il est, par ailleurs, rapporté une infestation dans des limites modérées des fruits par la mouche à olive (Dacu), dont les larves sont à l’origine de la baisse de la productivité et de l’altération de la qualité organoleptique de l’oléagineux.

Obéissant à la règle de l’alternance, les rendements fluctuent au gré des saisons. Ils se jaugent, bon an mal an, autour de 18 litres par quintal. Cependant, des exploitants font état d’un fléchissement tangible observé au cours de cette dernière décennie. «Nous n’en sommes qu’au tout début de la trituration.

Si l’on se fie aux résultats des premières extractions, on peut avancer que l’on sera dans la moyenne des cinq dernières années, c’est-à-dire des rendements oscillant entre 15 et 20 l/q», subodore le gérant d’une huilerie de Sidi Aich.

N. M.


Advertisements


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!