Sidi Aïch (Béjaia) : 12 centres de vaccination anti-grippale opérationnels | El Watan
toggle menu
samedi, 07 décembre, 2019
  • thumbnail of elwatan20191207

  • Massage Tunisie



Sidi Aïch (Béjaia) : 12 centres de vaccination anti-grippale opérationnels

01 décembre 2019 à 9 h 25 min

La campagne de vaccination contre l’épidémie de la grippe saisonnière, bat son plein dans la région de Sidi Aïch. «L’opération a été lancée depuis le début de ce mois de novembre.

Elle sera étalée sur plusieurs semaines, de façon à atteindre une couverture vaccinale optimale», a confié le directeur de l’établissement public de santé de proximité (EPSP) de Sidi Aïch. «Nous avons réceptionné un premier lot de 840 doses de vaccin anti-grippal. Au besoin, nous solliciterons d’autres quotas, afin de répondre à toute la demande de la population à risque», a-t-il déclaré.

Le dispositif habituel a été réactivé à cette occasion, a-t-on appris, avec la mobilisation d’un personnel médical et paramédical et l’ouverture de 12 centres de vaccination à travers les dix communes que coiffe l’EPSP. «On ne rappellera jamais assez  l’impérieuse nécessité, pour les personnes à risque, de se faire vacciner, pour éviter les graves complications auxquelles exposent toutes les déficiences immunitaires», a insisté un médecin engagé dans cette opération de prophylaxie. «D’autant plus, souligne-t-il, que l’opération est intégralement prise en charge par l’Etat».

La vaccination, rappelle-t-on, est particulièrement recommandée pour les personnes âgées de plus de 65 ans, les femmes enceintes ainsi que les malades chroniques. «La grippe est une épidémie bénigne pour les personnes bien portantes, en revanche elle peut s’avérer redoutable, voire même fatale chez les sujets atteints d’une maladie chronique, comme l’asthme ou le diabète, l’insuffisance rénale et même l’obésité», explique un médecin du service public. «Hélas, se désole-t-il, il y a encore des gens qui ne prennent pas suffisamment conscience des risques encourus, en faisant l’impasse sur la vaccination».

Cette situation a conduit, selon notre interlocuteur, à une progression  de cette épidémie saisonnière, avec des cas de morbidité et de mortalité évitables. Pour le médecin, la prévention reste l’unique rempart contre cette maladie virale et ses redoutables complications.

Il suggère, en parallèle à la vaccination, l’organisation de campagnes épisodiques d’éducation, d’information et de sensibilisation en direction des sujets à risques.

Un praticien privé installé dans la ville de Sidi Aïch informe que dès la flambée épidémique, le syndrome grippal constitue plus de 15% des motifs de consultation. Il tient à rassurer sur l’efficacité, l’innocuité et la sécurité vaccinale. «Pour peu, insiste-t-il, que l’on se vaccine à temps, car le vaccin confère une immunité une dizaine de jours seulement après son inoculation».

M. Amazigh

 


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!