Logement : Une enseignante interpelle l’OPGI | El Watan
toggle menu
vendredi, 20 septembre, 2019
  • thumbnail of elwatan19092019





Logement : Une enseignante interpelle l’OPGI

25 août 2019 à 8 h 26 min

Des logements d’accompagnement pour les enseignants du CEM Chouhgada Arioua, situés dans la commune de Boukhlifa et gérés par l’OPGI sont déviés de leur vocation.

Des retraités refusent de quitter deux logements de fonction gérés par l’OPGI sont, d’après une enseignante qui réside le même immeuble, utilisés à d’autres fins, alors que les indus occupants ont bénéficié de logements sociaux ou autres formules d’aide aux logements.

En dénonçant cet état de fait, la plaignante subit «des intimidations de la part de l’un de ses voisins». «Au départ, mon but n’a jamais été de dénoncer ces occupants laissant cette mission à la commission chargée de la régularisation et la récupération des logements d’astreinte et d’accompagnement», regrette Mme Maalem Ouarda, enseignante au moyen. «Mes déboires avec l’administration et les voisins ont commencé le jour ou j’ai sollicité l’OPGI pour étudier la possibilité de disposer à titre permanent de ce logement -que j’occupe avec mon fils depuis 2003- dans le cadre de la cessation des biens de l’Etat, étant une femme divorcée», ajoute-t-elle. La plaignante se dit, par ailleurs, prête à recevoir toute inspection ou une commission d’enquête qui pourrait confirmer cette information et sa situation sociale.


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!