Les élus indépendants contrariés | El Watan
toggle menu
vendredi, 06 décembre, 2019
  • thumbnail of elwatan05122019
  • Massage Tunisie




Les élus indépendants contrariés

08 avril 2018 à 12 h 00 min

Le point concernant les subventions a été la pomme de discorde qui a fait se rebiffer les huit élus de la liste indépendante «Ensemble pour Béjaïa» qui ont quitté la salle des délibérations.

Que le chapitre des subventions soit adopté à huis clos, cela les pousse à la protestation, dénonçant une atteinte au code communal, qui garantit le caractère public des séances de l’Assemblée. «Nous avons pris la décision de nous retirer et de quitter la séance du débat portant adoption du chapitre subventions tout en assumant pleinement la participation de nos élus aux travaux des deux commissions concernées», écrivent les élus dans une déclaration publique. Pour l’exécutif communal, ce huis clos est une exigence dictée par, entre autres, un souci de «sécurité».

Les huit élus disent constater «qu’aucune mesure concrète pour fructifier et diversifier les recettes de la collectivité, n’a été proposée par l’alliance (FFS, FLN et RCD) chargée de la gestion de notre collectivité locale». Ils soulignent qu’ils ont «voté pour la partie fonctionnement du budget» et que les divergences concernent la partie équipement et investissement dont ils ont rejeté des articles au motif qu’ils n’ont pas émané du travail des commissions. Ils y voient des «manœuvres occultes» qu’ils dénoncent. `

Aussi, le changement d’intitulé du désormais ex-comité des fêtes en comité culturel de la commune de Béjaïa (3CB) n’est pas aussi du goût du groupe d’élus, qui dénonce une «manœuvre tendancieuse». Il y voit même «un accord concomitant visant à échapper à l’audit interne que cette même alliance a rejeté, pour éviter de présenter le bilan controversé de la gestion du ‘‘comité des fêtes’’».

Le chapelet de dénonciations concerne aussi la dotation de ce comité d’une «subvention de 61 200 000,00 DA». Le groupe d’élus exige, de ce fait, «l’annulation de cette délibération pour non-conformité à la réglementation en vigueur».
Le huis clos a fait réagir aussi les trois autres élus indépendants «Debout Béjaïa» à travers une déclaration portant entête du parti, non agréé, UDS dont ils se revendiquent.

L’UDS considère qu’il y a eu transgression de la loi aux dépens du citoyen. «A quoi obéit cet ostracisme quand on est appelé à débattre et à délibérer sur des questions aussi importantes, sinon vitales, que celle
des subventions à accorder aux associations citoyennes ?» s’interroge le parti.
 


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!