Les anciens résidents ne lâchent pas prise | El Watan
toggle menu
mardi, 24 mai, 2022
  • thumbnail of elwatan10072021

Chalets de Sidi Ahmed

Les anciens résidents ne lâchent pas prise

03 octobre 2021 à 10 h 00 min

Les familles expulsées des 16 chalets se trouvant à Sidi Ahmed, dans la ville de Béjaïa, ne lâchent pas leur combat pour reprendre «leurs biens» et effacer «l’injustice» dont ils disent être les victimes.

La bataille judiciaire continue avec l’introduction d’une nouvelle plainte au niveau du tribunal administratif de Béjaïa contre, cette fois-ci, la direction générale des Domaines pour faire annuler la concession qui est derrière leur malheur. «L’affaire suit son court», affirme Farid Chouchaa, l’un des derniers à occuper encore les lieux.

L’affaire est née autour des chalets réalisés à titre provisoire par une entreprise belge pour les besoins de son chantier de construction du complexe des corps gras de l’ENCG. Les Belges partis en 1992, les chalets sont transformés en une base vie occupée par des cadres de l’ENCG.

Régularisés à la faveur de la loi 15/08 de 2008, relative à la cession des biens de l’Etat, les nouveaux occupants des lieux s’acquittaient des frais de location dès 2008 avant d’introduire en 2014 une demande d’acquisition de ces chalets, demande restée lettre morte.

Malgré leurs baux de location en cours de validité jusqu’à 2017, les ex-habitants des lieux ont été surpris par la procédure déclenchée pour leur expulsion.

Lire la suite de l’article dans l’édition papier


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!