Hommage à Matoub Lounès : Une stèle inaugurée à Akbou | El Watan
toggle menu
vendredi, 15 novembre, 2019
  • thumbnail of elwatan20191114


Hommage à Matoub Lounès : Une stèle inaugurée à Akbou

10 septembre 2019 à 8 h 30 min

Une stèle à l’effigie de Matoub Lounès a été inaugurée dans la soirée de jeudi au milieu d’une placette publique à Guendouza, dans la commune d’Akbou, à une soixantaine de kilomètres au sud de Béjaïa.

La cérémonie d’inauguration a été rehaussée par la présence de la veuve du Rebelle, Nadia Matoub, qui a été accueillie par plusieurs centaines de personnes sous des applaudissements et des youyous. Une motion spéciale est attribuée à ce groupe de jeunes de Guendouza qui ont pris l’initiative de mettre en place cet événement.

Cette cérémonie, qui s’est déroulée à l’école primaire Abane Ramdane, a été entamée par une minute de silence à la mémoire de tous les martyrs de la démocratie. Sur la scène érigée à  l’occasion, le P/APW et le maire d’Akbou ont été aux côtés de Nadia Matoub.

Cette dernière a exprimé son admiration pour le travail accompli par le collectif des jeunes de Guendouza qui ont puisé de leurs propres moyens. Elle a rappelé à l’occasion que «depuis l’assassinat de Matoub Lounès, le 25 juin 1998, à ce jour nous ne connaissons pas les circonstances exactes de son assassinat, ni les exécutants, ni les commanditaires.

Mais tôt ou tard, ces gens-là seront rattrapés et juger par l’Histoire». Immortel, Lounès «nous apprend toujours à travers sa poésie, son art et la richesse de tamazight qu’il affectionne», dira Nadia. «Les œuvres de Matoub Lounès sont un patrimoine, des principes légués à la jeunesse et à travers lesquels il a nourri l’espoir», ajoute-t-elle. Commentant les récentes arrestations de manifestants pour le port du drapeau amazigh, l’oratrice qualifie le comportement du pouvoir de «raciste». Elle dira que «ce qui est arrivé ces jours-ci à Alger est du racisme assumé par le pouvoir algérien».

Pour le P/APW, Mhenni Haddadou, cet hommage «est un message fort pour le pouvoir mafieux, pour ceux qui l’ont assassiné, et ces ennemis de la vie pour leur dire que l’héritage de Matoub Lounès demeure toujours et il s’exprime à travers cette jeunesse».


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!