Béjaïa : Les services agricoles prévoient une production de 19 millions de litres d’huile | El Watan
toggle menu
samedi, 29 janvier, 2022
  • thumbnail of elwatan10072021



Béjaïa : Les services agricoles prévoient une production de 19 millions de litres d’huile

23 novembre 2021 à 10 h 05 min

La cueillette des olives bat son plein dans la vallée, plus précisément, à El Kseur, Amizour, Sidi Aïch ainsi que dans la région du Sahel. Les villageois de la haute Soummam devraient s’y mettre vers la fin du mois de novembre lorsque les olives atteindront la maturité.

La direction de l’agriculture de la wilaya de Béjaïa prévoit une production de 19 millions de litres à la fin de la campagne de 2021/2022, ce qui représente plus de 77 000 quintaux d’olives.

Pour Khaled El Aïd, chef de bureau production, relevant de la direction de l’agriculture de Béjaïa, «la campagne n’en est qu’à ses débuts. Afin de déterminer les quantités avec davantage de précision, nous devons attendre, toutefois, d’avancer dans cette opération de cueillette».
Il ajoute que malgré la faible pluviométrie qui a caractérisé les deux dernières années, tout porte à croire que cette nouvelle saison sera plus rentable que la précédente campagne où on a enregistré 10 millions de litres.

Quoi qu’il en soit, le taux de production varie, d’après notre interlocuteur, d’une saison à une autre, car ce produit obéit, en dehors des conditions climatologiques, à l’alternance biennale qui est un phénomène naturel d’alternance des saisons de production qui caractérisent l’olivier.

«D’après nos observations, une année de disette est suivie souvent par une année d’abondance», constate-t-il. D’ailleurs, l’huile de la présente saison est écoulée dans certaines localités à raison de 700 Da le litre. Ainsi, l’estimation provisionnelle du rendement moyen à l’hectare est estimée à 19 quintaux d’olives et à environ 19,5 litres par quintal. Toutefois, les chaleurs et les incendies qui ont marqué l’été dernier ont impacté quelques oliveraies, notamment, celles qui ne sont pas irriguées.

Des agriculteurs ont constaté que les canicules et les fortes chaleurs provoquées par ces incendies ont affecté la croissance, le poids des olives ainsi que leur teneur en lipides. Rappelons que les feux ravageurs du mois d’août ont détruit pas moins de 2379 hectares d’oliveraies, particulièrement, à travers les localités de Barbacha, Aokas, Toudja, Kendira et Adekar.

Selon la même source, le périmètre où est localisé l’essentiel du patrimoine oléicole de la région qui s’étend sur le territoire d’Amizour, El Kseur, Sidi Aïch, le Sahel jusque dans la haute Soummam a été épargné. Le patrimoine oléicole de la wilaya de Béjaia est estimé à 57 000 ha d’oliveraies dont 51 900 ha sont en production. Les 5 100 ha d’oliveraies restants sont constitués de jeunes plants.


Advertisements


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!