Un atelier à ciel ouvert pour les artistes plasticiens | El Watan
toggle menu
samedi, 12 juin, 2021
  • thumbnail of elwatan10062021





ESPLANADE DE LA MARINA DE STORA À SKIKDA

Un atelier à ciel ouvert pour les artistes plasticiens

10 juin 2021 à 9 h 05 min

L’esplanade de la Marina de Stora, le haut lieu des flâneries estivales des familles skikdies et des estivants s’est reconvertie, samedi dernier, en un immense atelier à ciel ouvert pour les artistes plasticiens de la ville.

Des dizaines de peintres locaux ont en effet investi cet espace pour s’adonner à leur passion, offrant au passage une belle toile faite de chevalets, de pinceaux et de créations.

Baptisée «Stora, couleurs», l’initiative a permis de rassembler une pléiade d’anciens peintres et autres jeunes passionnés permettant aux uns et aux autres d’échanger leurs expériences. «C’est la première édition d’un programme qui va s’étaler jusqu’au mois d’août.

Chaque 20 jours, on reviendra occuper cette esplanade pour y tenir d’autres ateliers et pourquoi pas inciter d’autres passionnés à se joindre à nous», explique le président de l’association Couleurs de Skikda, l’association organisatrice de cet événement culturel. Il rajoutera que l’ensemble des œuvres créées lors des quatre ateliers qui vont se succéder seront exposées sur cette même esplanade à l’occasion des commémorations des événements du 20 Août 1955.

Pour réussir leur initiative, les membres de l’association ont fait appel à tous les jeunes artistes peintres de l’Ecole des beaux-arts, domiciliée à la bibliothèque communale de la cité Sicel, des maisons de jeunes et des centres culturels. «On a mis à leur disposition tous les moyens matériels qui leur permettent de travailler dans de bonnes conditions.

On a également veillé à la présence d’artistes locaux expérimentés et de deux plasticiens venus de Guelma et de Sétif en tant qu’invités d’honneur qui ont participé eux aussi à cet événement en vue d’encourager ces jeunes et leur permettre surtout de se situer et d’évoluer», rajoute notre interlocuteur.

Ce dernier, qui reconnaît une certaine émergence de nouveaux talents, expliquera que par cette initiative culturelle, l’association cherchait à redorer le blason des arts plastiques à Skikda. En tout cas, l’association a réussi là où des institutions culturelles ne cessent d’échouer.

Loin des salles d’expositions officielles qu’on aménage pour les walis et leurs cortèges, l’exposition «Stora lumières» et ses artistes ont fortement réussi à réhabiliter l’acte culturel à Skikda en allant se confondre avec le public dans une magnifique ambiance.


Advertisements


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!