Les orphelins en fête | El Watan
toggle menu
lundi, 16 septembre, 2019
  • thumbnail of 2019092019
  • Pub Alliance Assurance





Un iftar a été organisé en leur honneur à Skikda

Les orphelins en fête

25 mai 2019 à 10 h 00 min

En plus de ses actions caritatives, l’association Entraide, pour la protection de l’orphelin et de la veuve, offre aux familles les moyens de se prendre en charge.

Un sympathique iftar a été organisé dernièrement à Skikda pour célébrer la journée islamique de l’orphelin, coïncidant avec le quinzième jour du Ramadhan. Organisée par l’association Entraide, pour la protection de l’orphelin et de la veuve», l’événement a réuni des dizaines de veuves accompagnées de leurs enfants venus partager un iftar collectif et assister à une soirée récréative qui leur était dédiée.

«Cet iftar est devenu une tradition de l’association et nous en profitons pour honorer les mères veuves», dira l’une des femmes organisatrices. A ce sujet, et après un repas copieux, les invités ont assisté à la distribution de plusieurs prix au profit des mères veuves. En plus du traditionnel prix relatif à la récitation du Coran, l’association a tenu aussi à louer les efforts des mères en décernant des prix de «la mère idéale».

«Nous avons tenu à encourager ces mères veuves qui, en dépit de leurs conditions sociales, continuent d’assumer leur rôle et à suivre le cursus scolaire de leurs enfants», expliquera la même dame. Ces trois prix, des omras, sont  revenus à trois mères veuves, ou plutôt mères courage qui élèvent seules respectivement, six, quatre et cinq enfants. «Nous avons relevé que leurs enfants comptaient parmi les meilleurs élèves de leurs classes. En plus, ces mères suivent les cours de couture au sein de l’association», ajoute la même source.

La cérémonie de remise des prix, entrecoupée par des spectacles pour enfants, a vu également la distribution de trois machines à coudre au profit de trois veuves. «Ces mères viennent de suivre une formation de six mois au sein de l’atelier de l’association, et en leur octroyant ces machines, nous cherchons à leur offrir un moyen de travail qui leur permettra de se prendre en charge», explique Kamel Kerouachi, le président de l’association.

Cette dernière, l’une des plus actives dans le domaine de la bienfaisance, compte déjà plus de 600 veuves à travers les différentes régions de la wilaya. Elle active surtout sans avoir recours aux subventions de l’État. «Nous n’avons jamais sollicité de subventions. Nous entendons garder notre liberté. Pour pouvoir activer, nous nous contentons de nos cotisations et aussi de l’aide de bienfaiteurs», conclut M. Kerouachi.


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!