Après la démolition d’un balcon de la Poste centrale de Skikda : Le ministère de la Culture appelé à la rescousse | El Watan
toggle menu
vendredi, 22 novembre, 2019
  • thumbnail of elwatan20191121
  • Massage Tunisie



Après la démolition d’un balcon de la Poste centrale de Skikda : Le ministère de la Culture appelé à la rescousse

14 octobre 2019 à 9 h 05 min

L’édifice de la Poste centrale est un bien culturel ayant fait l’objet d’un arrêté de classement, publié dans le Journal officiel n°28 de l’année 2016.

Les travaux engagés au niveau de la Poste centrale de Skikda n’ont pas tardé à faire réagir la population, surtout après la démolition partielle d’un des balcons donnant sur l’entrée du siège d’Actel.

La main courante, ainsi que le balustre du balcon en question ont en effet été abattus et il ne reste que l’assise principale.

Approché, le responsable direct des services postiers s’est montré rassurant en précisant qu’il ne s’agissait pas d’une «opération de démolition, mais plutôt de restauration de ce balcon qui, vu son état, représentait un risque réel».

Le même responsable ajoute que le projet de restauration se fera conjointement avec les services de la direction de la culture. On apprendra par ailleurs qu’ayant eu vent des travaux engagés sur le balcon en question, la direction de la culture a vite réagi en ordonnant la suspension du chantier.

L’édifice de la poste centrale, tout comme le théâtre municipal, l’Hôtel de Ville et la gare ferroviaire, est un bien culturel ayant fait l’objet de l’ouverture d’une instance de classement par le ministère de la Culture en 2016.

L’arrêté de son classement, publié dans le Journal officiel n°28 de l’année 2016 précise clairement que «toute construction ou intervention sur le monument ou dans ses abords ou sa zone de protection est soumise à autorisation du ministre chargé de la culture».

Des sources proches des services postiers révèlent également que le ministère de la Culture a dépêché dernièrement un architecte à Skikda en vue de s’enquérir de près de la situation.

«Les services culturels ont eu à constater que les deux balcons donnant sur l’entrée du siège d’Actel se trouvaient réellement dans un état assez critique d’où la décision prise de les réhabiliter en engageant des travaux de restauration dont le suivi sera assuré par la direction de la culture», rajoutent les mêmes sources.


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!