toggle menu
mercredi, 19 décembre, 2018
  • thumbnail of elwatan09072018

École paramédicale de Skikda

Des spécialistes débattent du sida

06 décembre 2018 à 10 h 00 min

Cette maladie est en nette régression en Algérie, particulièrement à Skikda, où il a été enregistré en 2017 quatre cas, trois hommes et une femme.

Une journée d’étude relative au sida a été organisée hier à l’Ecole paramédicale, dans la ville de Skikda. Initiée par l’Etablissement public hospitalier des Frères Guermèche (ancien hôpital) sous les auspices de la direction de la santé, cette manifestation a été enrichie par la présentation de huit communications thématiques. Ces dernières ont concerné tous les aspects médicaux et psychologiques en relation avec la pathologie.

Les médecins du service infectieux de l’ancien hôpital se sont principalement distingués par la diversité des thèmes proposés. Tout à tour, les docteurs Fazaz, Kabouya, Lahrech et Boughandoussa se sont relayés pour exposer des thèmes traitant de l’histoire de l’apparition du sida, ses phases d’infection et son diagnostic. «Nous avons tenu à célébrer la Journée mondiale de lutte contre le sida, en permettant à nos professionnels de la santé de se rencontrer et d’échanger leurs savoirs», dira Dr MahieddineTebr, directeur de la santé de la wilaya.

Au sujet de la situation de cette maladie dans la wilaya de Skikda, il tiendra à préciser d’abord sa nette régression en Algérie et particulièrement à Skikda, où on n’a enregistré en 2017 que quatre cas «trois hommes et une femme», a-t-il précisé. Pour sa part, M. Bouaziz, directeur de l’Etablissement public hospitalier, dira que des efforts ont été faits pour réussir cet événement en impliquant toutes les parties ayant une relation avec le sujet du jour, «nous avons invité les services de sécurité, de la justice, des médecins de l’armée et les secteurs de la santé de la wilaya».

Pour le volet pratique, Dr Alioua, médecin chef du service prévention, précisera que la célébration de cette journée vise à «inciter les porteurs de VIH à connaître leur situation virologique» et rappellera par la suite que des centres de dépistage volontaire (CDV) existent dans chaque wilaya du pays. «Ces CDV garantissent l’anonymat, la gratuité et la rapidité des tests de dépistages». Pour la situation dans la wilaya de Skikda, il révélera que depuis 1981 la wilaya n’a enregistré qu’une dizaine de cas. 

Lire aussi

Loading...

Related Post

S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!