Bouchtata (Skikda) : Les moudjahidine du 20 Août 1955 honorés | El Watan
toggle menu
samedi, 21 septembre, 2019
  • thumbnail of elwatan21092019





Bouchtata (Skikda) : Les moudjahidine du 20 Août 1955 honorés

24 août 2019 à 9 h 06 min

Le 20 août dernier, Zamène, la région historique située dans la commune de Bouchtata, à moins de 30 km au sud-ouest de Skikda, a fêté, comme il se doit, le 64e anniversaire du 20 Août 1955, en réunissant toutes celles et ceux, encore en vie, et qui avaient pris part à ces événements historiques.

Accompagnés de leurs enfants et petits-enfants, ces moudjahidine venus de Bouchtata, de Skikda, de Guelma et d’Annaba, ont de nouveau été invités à revenir sur les lieux d’où furent enclenchées les attaques historiques du 20 Août 1955. Emus, ils ont aussi eu l’occasion de se revoir, de raviver leurs souvenirs de lutte dans cette région, et à chacun de raconter ses anecdotes ou de se rappeler des autres moudjahidine qui ne sont plus de ce monde.

Lors de la levée des couleurs, les hôtes de Bouchtata n’ont pu s’empêcher de chanter l’hymne national, en accompagnement d’un groupe de jeunes scouts, sous les youyous. A vous donner la chair de poule.

Une fausse note est venue, comme chaque année d’ailleurs, perturber ce moment de recueillement : l’absence du moindre signe physique valorisant cette région. En dépit de l’importance historique de ces lieux, et 64 ans après, on n’a même pas pensé à y élever une stèle, ou même une simple plaque commémorative. «Si Zamène se trouvait dans une autre région de la wilaya et même du pays, on l’aurait privilégié en lui accordant l’importance qui est la sienne», se désole un des moudjahidine présents.

Mais ceci n’a aucunement altéré la solennité du recueillement. Il est vrai que l’apport de la chaleur humaine a réussi à combler ce manque.

Après la levée des couleurs, les moudjahidine présents ont de nouveau été invités à animer une rencontre avec les citoyens à Bouchtata. Prenant la parole, certains sont revenus sur les conditions des préparatifs du 20 Août et d’autres ont tenu à mettre en exergue la vie quotidienne de Zighoud Youcef dans cette région où il passa près d’un mois au milieu des habitants de Zamène.

Même si elle ne dispose pas de moyens conséquents, la commune, initiatrice de cet événement, en collaboration avec la kasma des moudjahidine de Bouchtata, a tenu à honorer ses invités.

En plus d’un déjeuner préparé en leur honneur, des attestations et des cadeaux ont également été offerts aux moudjahidine présents. M. Charim, maire de Bouchtata, tiendra par ailleurs à informer les présents que le dossier relatif au projet d’une stèle devant être élevée à Zamène serait déjà en bonne voie. «On a sensibilisé les pouvoirs publics, qui nous ont assurés de leur aide», dira M. Charim. Ce ne serait-là qu’un devoir de mémoire envers ceux qui ont donné leur jeunesse et leur vie à leur pays.


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!