Souk Abacha de Sétif : Une bombe à retardement | El Watan
toggle menu
dimanche, 12 juillet, 2020
  • thumbnail of elwatan12072020




Souk Abacha de Sétif : Une bombe à retardement

08 avril 2020 à 7 h 10 min

Les appels de détresse lancés par de nombreux citoyens de la ville de Sétif craignant le pire pour leur santé sont une fois de plus nargués par la commune, ne levant pas le petit doigt pour donner un grand coup de fouet à l’insalubrité du souk Abacha, fréquenté quotidiennement par des centaines de personnes faisant fi des dangers encourus.

Il ne faut pas être un spécialiste de l’Institut Pasteur pour dire que l’espace en question, où se rencontrent des clients et des marchands de fruits et légumes venus d’horizons divers, peut être une zone de contamination au coronavirus. Ne prenant aucune mesure de prévention, marchands et clients se côtoient dans un décor apocalyptique.

D’autant que l’insalubrité des lieux abandonnés par la municipalité ne prêtant aucune attention aux SOS des lanceurs d’alerte, a atteint des seuils à la fois gravissimes et dangereux. Peut-on mettre la santé et la vie d’autrui en danger?

La réponse coule de source. Afin d’alerter toutes les autorités qui ne peuvent se cacher derrière l’expression «je n’ai pas été informé», les citoyens utilisent tous les moyens ainsi que les réseaux sociaux où le décor hideux du Souk Abacha a fait plusieurs fois, le tour du monde. «Si on ne prenait pas au sérieux le cas de Souk Abacha, véritable fief de microbes, les efforts des soignants luttant à armes inégales contre le Covid-19 seraient vains.

Comme la municipalité n’a pas l’intention de prendre les mesures appropriées, on demande l’intervention du wali et du ministre de l’intérieur pour désamorcer cette bombe tant qu’il est temps», déclarent à El Watan des citoyens fustigeant une fois de plus l’inertie de l’exécutif communal.

Notons par ailleurs que les mesures de confinement décidées par le gouvernement, sommant les citoyens de la wilaya de rejoindre leur domicile à partir de 15h, ne sont pas respectées par une frange de la population, en particulier certains jeunes trouvant le moyen d’organiser des matchs de football en plein confinement.



S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!