Sétif : Si Abdelkrim Amroune n’est plus | El Watan
toggle menu
lundi, 15 août, 2022
  • thumbnail of elwatan10072021

Sétif : Si Abdelkrim Amroune n’est plus

14 mars 2021 à 9 h 11 min

Une nouvelle bougie s’est éteinte à Sétif. La vieille cité est en deuil et pleure l’un de ses meilleurs fils. Si Abdelkrim Amroune qui a consacré toute sa vie et son énergie au service de l’école n’est plus.

Enseignant émérite, le grand serviteur de l’éducation nationale avait inoculé à ses anciens élèves de la célèbre école Amardjia Abbeè (ex-Ecole laïque) l’amour de l’effort et du travail bien fait. De la trempe des grands maîtres, si Abdelkrim a montré le bon chemin à de nombreuses générations d’apprenants reconnaissants. Formateur rigoureux, homme droit et probe, l’enfant du quartier de Langar ne transigeait en rien dans sa transmission du savoir et dans l’enseignement de la langue de Molière.

Lui vouant respect, estime, considération et admiration, ses élèves ne pourront oublier le maître qui personnifiait le sérieux et la rigueur. Sans crier gare, Si Abdelkrim a pris congé du bas monde, le 8 mars 2021 à l’âge de 77 ans. Sétif qu’il a tant aimée et où il s’était illustré par sa droiture et son honnêteté intellectuelle se souviendra d’un caractère d’acier, d’un homme digne et d’un enseignant d’une espèce rare. Il est extrêmement difficile d’évoquer en quelques lignes le parcours d’un éducateur exemplaire.

Pour l’un de ses anciens élèves, l’exercice est ardu. Meurtri par la perte d’un ami intime, Saïd Baiba -un autre grand serviteur de l’école du bon vieux temps peut témoigner des grandes qualités humaines du défunt. «On s’est connu dans les années 1950, au lycée Mohamed Kerouani ex-Albertini. Parti sans me dire adieu, Abdelkrim était un frère. Il se distinguait par son altruisme, sa bonté, sa gentillesse, sa franchise et sa compréhension.

Il avait horreur de l’injustice. Il aimait rendre service à tout le monde. Il était entier», révèle, non sans forte émotion, Si Saïd, terrassé par la douleur et la perte d’un être cher. Bouleversés par la terrible nouvelle, des ingénieurs, des médecins, des avocats, des magistrats, des journalistes, des professeurs d’université- ses anciens élèves de la CM2 de la mythique École laïque, n’oublieront pas de sitôt la personnalité et le charisme du maître de la belle époque.


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!