Sétif  : Naissance de deux premiers bébés par PMA | El Watan
toggle menu
vendredi, 22 novembre, 2019
  • thumbnail of elwatan20191121

  • Massage Tunisie


Sétif  : Naissance de deux premiers bébés par PMA

07 octobre 2019 à 9 h 02 min

L’adage «L’espoir fait vivre» sied parfaitement à deux couples de Sétif et de Biskra qui deviennent parents, après de longues années d’infertilité.

En quête d’enfant, les couples, qui ont accepté de faire confiance aux compétences nationales que d’aller griller des milliers d’euros en Tunisie où la réussite de la Procréation médicalement assistée (PMA) n’est pas garantie à 100%, tentent l’expérience à la clinique Mahabi de la capitale des Hauts-Plateaux, égayée, jeudi, par la naissance de deux bébés (un garçon et une fille), au grand bonheur des parents.

Attendue par des centaines de familles, cette première est une véritable bouffée d’oxygène pour des milliers de couples infertiles souffrant en silence. Implantée au cœur d’un bassin de 10 millions d’habitants, la clinique précitée est en mesure de couvrir la demande d’une partie de l’Est algérien où le nombre de couples stériles ne cesse d’augmenter. Cheville ouvrière de la «première», Dr Azzoune Riad ne cache pas sa satisfaction : «Nous sommes fiers d’annoncer la  naissance de deux bébés issus de la fécondation in vitro. Une première dans la wilaya de Sétif, où on a redonné de l’espoir à deux couples de Sétif et de Biskra, stériles de 7 et 8 ans, respectivement. Le premier vient d’avoir un garçon de 3400 g.

Le deuxième une fille de 3300  g. Pour la réussite de la technique destinée aux couples infertiles en fin de parcours avec stérilité longue et difficile, nos équipes ont suivi plusieurs cycles de formation en Europe et au Maroc. Avec en sus, une assistance de l’université de Rennes (France). Bénéficiant d’une prise en charge et d’un suivi médical, selon les standards internationaux, les couples infertiles sont désormais dispensés d’un long et onéreux déplacement.

Entre les médicaments (pris en charge par la sécurité sociale) et la technique, le couple algérien n’est plus obligé d’effectuer un parcours du combattant et de subir une PMA, en devises fortes.» Notons à toutes fins utiles que le taux d’infertilité en Algérie dépasse les 10%.

Ainsi, plus de 400 000 couples algériens sont stériles. Selon le docteur Azzoune, la maîtrise de la fécondation invitro, précisément la micro-injection, une technique permettant aux couples infertiles d’augmenter leurs chances de procréation, fait son chemin en Algérie. Même si beaucoup reste à faire…


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!