Sétif : Des demandeurs de logements en colère | El Watan
toggle menu
mardi, 12 novembre, 2019
  • thumbnail of elwatan20191112


Sétif : Des demandeurs de logements en colère

11 juin 2019 à 7 h 52 min

Après une longue accalmie, le siège de la wilaya de Sétif a été de nouveau pris d’assaut par les demandeurs de logements publics locatifs. Ainsi, des dizaines de citoyens ont organisé, dimanche, un sit-in devant le portail principal du cabinet du wali.

Cette protestation, encadrée par un important cordon sécuritaire, a perturbé la circulation routière sur le plus important boulevard de la ville.

Afin de calmer des esprits, le chef de daïra par intérim, puis le wali, ont rencontré les représentants des requérants. «La patience a des limites. Pour attirer l’attention des responsables sur nos souffrances qui s’éternisent, nous étions obligés d’organiser ce rassemblement pour exprimer notre désarroi. On ne peut éternellement vivre de promesses sans lendemain», ont révélé à El Watan des demandeurs exaspérés par des années d’attente.

Se trouvant dans la même situation, un autre groupe a tenu à dénoncer les faux demandeurs et les tireurs de ficelles. «Le logement social est à la fois un moyen de pression, de chantage et un commerce qui rapporte gros. Bénéficiant de la complicité de certains agents, des indus demandeurs originaires d’autres wilayas obtiennent sans aucun problème un certificat de résidence, une attestation de travail et d’autres documents pour l’acquisition de logements.

Le bidonville de Bordj T’saouar, qui a été éradiqué par Abdelkader Zoukh, puis par Mohamed Bouderbali, refait surface, au grand dam des véritables demandeurs de logements sociaux qui ne peuvent installer leurs gourbis et payer une dîme de 50 millions de centimes à des rabatteurs voraces. Au lieu de le fermer définitivement, les autorités ont laissé faire les trabendistes.

Situé à quelques encablures de la zone industrielle, le site n’a pas vocation d’espace d’habitation», diront nos interlocuteurs. Contacté par nos soins, le wali de Sétif, Mohamed Belkateb, a bien voulu répondre à El Watan. «Comme je l’ai déclaré aux concernés, je ne peux fixer une date d’attribution tant que la commission de daïra n’a pas terminé son travail. On doit savoir que la question de raccordement des divers réseaux n’est pas finalisée.

Des instructions fermes ont été données pour la confection et l’affichage des listes des derniers occupants de Bordj T’saouar et des citoyens concernés par la résorption de l’habitat précaire(RHP) avant le 1er novembre prochain. Je voudrais signaler qu’un premier quota de 1500 logements AADL sera livré avant la rentrée sociale.

La remise des clés du deuxième quota est prévue en novembre. Un nombre important de logements promotionnels aidés ou logements sociaux participatifs sera distribué d’ici la fin de l’année», a précisé le chef de l’exécutif.


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!