Nouveau pôle pédiatrique du CHU de Sétif : Quand les bonnes volontés se mobilisent | El Watan
toggle menu
lundi, 26 septembre, 2022
  • thumbnail of elwatan10072021

Nouveau pôle pédiatrique du CHU de Sétif : Quand les bonnes volontés se mobilisent

08 février 2021 à 9 h 12 min

L’adage «seul on va plus vite, à plusieurs on va plus loin» sied parfaitement au nouveau pôle pédiatrique du Centre hospitalo-universitaire (CHU) de Sétif. Grâce à des bienfaiteurs désintéressés, l’ambitieux projet prend forme.

De dimension régionale, la belle réalisation est l’œuvre des bonnes volontés activant loin des feux de la rampe. La pandémie de coronavirus n’a pas impacté le projet, qui sera livré en avril prochain. Occupant plus de 3500 m² de l’ex-hôpital Mère et enfant de la cité Kaaboub, la nouvelle structure devrait atténuer les souffrances et les désagréments des petits patients et de leurs parents de la wilaya de Sétif et des régions limitrophes.

Dotée des unités d’oncologie, de neurologie-polyhandicap, de diabétologie, de pneumo-allergologie, d’endocrinologie, de cardiologie, d’hématologie, de gastro-entérologie et de soins intensifs, la structure sera à la charge des spécialistes secondés par des équipes pluridisciplinaires (psychologues, orthophonistes, nutritionnistes, kinésithérapeutes, paramédicaux et autres).

Comprenant une radiologie conventionnelle, un scanner et une IRM, un centre d’imagerie est inscrit dans la feuille de route des initiateurs du projet, faisant de la prise en charge des maladies rares, telles la mucoviscidose, la mucopolysaccharidose, la maladie du gaucher, les autres centres d’intérêt du pôle pédiatrique de Sétif, ayant fait ses preuves comme centre de référence de la mucoviscidose.

Principal architecte du pôle construit par des opérateurs économiques bénévoles, le professeur Belkacem a bien voulu parler à El Watan des objectifs assignés à l’établissement, de l’implication des bonnes volontés et de la suite des opérations : «Le pôle pédiatrique nous permet de mettre en place des spécialités interventionnelles, d’améliorer la qualité des soins et d’offrir aux petits patients des espaces de séjour des plus harmonieux. Il nous permet d’augmenter nos capacités d’accueil et de formation post-graduée pour diverses spécialités. Sans l’extraordinaire contribution des membres de la Chambre de commerce ne lésinant pas, un tel équipement n’aura pas vu le jour. Nous devons mettre en exergue la disponibilité du nouveau wali, toujours à l’écoute», révèle non sans fierté le soignant, qui voudrait offrir un espace vert aux futurs pensionnaires du pôle, fruit de la solidarité et de la générosité des bonnes volontés.

Encouragé par les riverains outrés par les pratiques de certains oisifs transformant le jardin jouxtant le pôle en lieu de mauvaises fréquentations, le Pr Bioud attend la réponse de la municipalité qui devrait offrir aux petits patients un espace de jeux et de loisirs.

En attendant le feu vert de la commune, les bonnes volontés pensent au prochain défi : «Après des mois de labeur, l’hôpital régional dédié à l’enfant est presque terminé. Nous comptons le livrer en avril prochain. Ne faisant pas les choses à moitié, les adhérents de la Chambre de commerce et d’industrie (CCI) impliqués dans cet ambitieux projet vont l’équiper en mobilier et literie. Après la première opération, on va réhabiliter l’autre bâtiment. La question des équipements médicaux (radiologie, scanner et IRM) n’est pas éludée par les membres de la CCI décidés à prendre en charge ce volet», souligne Ali Mansouri, président de la Chambre de commerce et d’industrie s’engageant en outre à assurer l’entretien et le nettoyage du pôle pendant trois ans, fruit du bénévolat qui devrait faire des émules… 


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!