Cité SNTR à Sétif : Le pollen empoisonne la vie des citoyens | El Watan
toggle menu
mardi, 07 décembre, 2021
  • thumbnail of elwatan10072021



Cité SNTR à Sétif : Le pollen empoisonne la vie des citoyens

15 mai 2021 à 9 h 14 min

Chaque printemps, les infortunés habitants de la SNTR (R+1) – cité située à deux pas du siège de la direction du tramway sont tancés par les effets néfastes du pollen.

Nocif pour la santé des riverains, le pollen «produit» par des arbres plantés à deux pas des habitations continue d’empoisonner la vie des riverains ne sachant plus à quel saint se vouer. Alertés à maintes reprises, les responsables de la commune de Sétif
ne branchent pas. Ils restent de marbre face à une telle situation.

La détérioration de la santé des enfants atteints d’asthme met les nerfs des parents à bout. Fustigeant les deux poids deux mesure des services de la commune de Sétif, lesquels ont dernièrement procédé à l’élimination de ce type d’arbres qui posaient problème aux habitants d’une partie des 1000 logements (cité du 20 Août 1955), les citoyens de la SNTR attendent des explications et une réaction des responsables concernés.

Ne voyant rien venir, ils pointent du doigt l’indifférence de la municipalité. «On s’explique mal le silence radio des responsables de la commune ne daignant même répondre à nos doléances.

Véritable problème de santé publique, le pollen fait mal à nos enfants, lesquels souffrent d’allergie et d’asthme. Pour atténuer un tant soit peu les effets néfastes de ce mal, nous sommes obligés de garder les fenêtres fermées. Cette solution ne nous garantit pas l’immunisation.

Nous sommes agressés à l’intérieur même de nos demeures.

Nos enfants souffrent le martyre. N’offusquant pas les gestionnaires de la ville, notre calvaire ne s’estompe toujours pas. Apparemment le bien-être et la santé de leurs administrés sont les derniers soucis des élus municipaux inscrits aux abonnés absents.

On attend une réaction similaire des responsables qui ont dernièrement déraciné le pollen d’une partie des 1000 logements», maugréent des habitants de la SNTR qui se sont rapprochés de notre bureau. Notons, à toutes fins utiles, que de nombreux quartiers de la ville de Sétif font face aux nuisances du pollen.

Les locataires de l’hôtel vont-ils prendre en charge la question et quitter les lieux sur une toute petite bonne note ?


Advertisements


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!