Aïn Oulmène (Sétif) : Fin de galère pour les élèves du lycée Benouioua | El Watan
toggle menu
samedi, 31 octobre, 2020
  • thumbnail of elwatan05102020





Aïn Oulmène (Sétif) : Fin de galère pour les élèves du lycée Benouioua

18 octobre 2020 à 10 h 27 min

Après de longs mois de galère, les élèves du lycée Abdelkader Benouioua d’Ain Oulmene, à 32 km au sud de Sétif, entameront l’année scolaire dans un nouvel établissement.

Contraints de fréquenter des lycées implantés à des kilomètres de leurs domiciles, les élèves vont retrouver une belle structure érigée en lieu et place de l’ancien établissement remplacé par une belle œuvre architecturale.

Réalisé en 16 mois, le nouveau lycée de 800 places pédagogiques est doté de tous les équipements. Avec un amphithéâtre de 140 places, un atelier pour l’éducation musicale, trois laboratoires de technologie et deux d’informatique, une bibliothèque et une salle de lecture, les lycéens vont poursuivre leurs études dans d’excellentes conditions.

Pour l’activité sportive, les élèves sont bien servis puisqu’ils vont pratiquer leur sport favori dans un terrain et une salle de sport construits dans l’enceinte de l’établissement doté en outre d’une cantine de 200 places. La réalisation du nouveau lycée, qui a métamorphosé l’environnement immédiat, fait plaisir aux riverains et aux parents d’élèves heureux d’apprendre que le calvaire de leur progéniture est terminé. Les différents occupants de la structure devraient tout mettre en œuvre pour l’entretenir et la préserver. Réalisé et équipé, le lycée Abdelkader Benouioua est désormais fonctionnel.

Pour le directeur des équipements publics (DEP) et maître d’ouvrage, le lycée, qui a été bâti sur une superficie de 10 732 m², présente un excellent rapport qualité/prix. «D’une très belle conception, le lycée Abdelkader Benouioua répond aux exigences du secteur de l’éducation nationale. Bénéficiant de toutes les commodités, l’infrastructure a été construite avec des matériaux nobles, produits localement.

La réalisation d’une telle infrastructure a été moins coûteuse. Le coût de ce type d’équipements publics avoisine d’habitude les 440 millions de dinars. Le nouveau lycée d’Aïn Oulmene livré avant les délais n’a pas dépassé les 380 millions de dinars.

La conjugaison des efforts des différents intervenants nous a permis de réaliser un bel ouvrage à un prix compétitif de surcroît. En plus de l’établissement en question, 2 autres lycées, 5 CEM et 5 groupes scolaires implantés dans différents coins de la wilaya seront livrés avant la rentrée scolaire», souligne le DEP.

Notons que la réalisation d’un lycée en 16 mois devrait donner à réfléchir à l’exécutif de la commune de Sétif n’ayant pu livrer 9 écoles en 18 mois. Avec l’avènement des élections anticipées, les élus de la municipalité d’Aïn Fouara, faisant pitié, vont remettre le témoin sans laisser la moindre empreinte. Au grand regret des Sétifiens pleurant leur ville, pas belle à voir.

Advertisements


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!