Sétif : Des citoyens sous la menace de MTH | El Watan
toggle menu
mardi, 20 octobre, 2020
  • thumbnail of elw_30092020






Sétif : Des citoyens sous la menace de MTH

22 septembre 2020 à 10 h 09 min

Décidément, le citoyen du chef-lieu de wilaya n’en finit plus avec l’indifférence des gestionnaires restant de marbre face à ses déboires quotidiennes.

Après plus de huis mois de galère, les habitants de la promotion Yaïci, lesquels ont à maintes reprises alerté les services de la wilaya, de l’APC et de l’ONA (Office national de l’assainissement) en vain, sont obligés d’étaler sur la voie publique, un banal problème se transformant au fil du temps, en un véritable problème de santé publique.

La défaillance du réseau d’assainissement de l’immeuble situé en face de l’hôtel Sitifis se traduit par l’obstruction de la canalisation du réseau, provoquant ainsi le refoulement des eaux usées à l’intérieur du bâtiment «submergé» par la puanteur et des odeurs nauséabondes. Afin de trouver une solution à un pépin mettant en péril leur santé, les habitants sollicitent l’intervention de l’APC, de la wilaya, de l’ONA et de la Setram (Société de gestion de tramway) puisque le réseau d’assainissement de la cité a été inscrit dans les travaux du projet.

Pour une affaire de plan, les réclamants sont obligés de faire la navette entre la Setram et l’APC n’étant à chaque fois responsable de rien. Craignant le déclenchement de maladies à transmission hydrique (MTH), le collectif des habitants, ne comprenant pas la fin de non-recevoir de la wilaya, de la municipalité et de l’ONA, sollicités par courrier le 28 décembre 2019, le 8 et 29 janvier 2020, a saisi le 12 août dernier, le ministre de l’Intérieur et des collectivités locales.

«La défaillance du réseau d’assainissement de notre immeuble empoisonne la vie à 25 familles obligées de cohabiter avec les puanteurs. Contacté personnellement puis par le biais d’un huissier de justice, le P/APC n’a pas levé le petit doigt, trouve le moyen de nous orienter vers la Setram qui a remis tous les plans du tramway aux services de la commune.

Sollicité, l’ex- wali s’est contenté de transmettre nos cris de détresse à l’APC ne réagissant toujours. Appelé à l’aide, l’ONA s’est distingué lui aussi par un silence incompréhensible. Devant le mutisme des uns et l’indifférence des autres ne mesurant pas les dangers encourus par de nombreuses familles, nous étions forcés de transmettre une ultime correspondance au ministre de l’Intérieur.

Nous craignons pour la santé de nos enfants. Pour mettre un terme à notre calvaire, nous demandons l’intervention du nouveau wali», fulmine le collectif des habitants attendant impatiemment la réaction des responsables concernés.

Advertisements


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!