Commune de Sétif : Débrayage des éboueurs | El Watan
toggle menu
mercredi, 05 mai, 2021
  • thumbnail of elwatan04042021



Commune de Sétif : Débrayage des éboueurs

17 avril 2021 à 9 h 14 min

Du côté de la capitale des Hauts-Plateaux, le premier jour du Ramadhan a été marqué par le débrayage des éboueurs et des chauffeurs de la commune.

Engluée dans les problèmes de routes défoncées et la défaillance de l’éclairage vacillant dans de nombreux coins, la ville n’avait pas besoin d’un autre casse-tête.

Ainsi, des montagnes d’ordures garnissaient mardi différents coins de l’agglomération où le «forfait» des agents communaux n’est pas passé inaperçu. Selon certaines indiscrétions, les mauvaises conditions de travail sont les principales causes de la contestation.

«Face à l’obstination de l’administration ne faisant rien pour améliorer la situation socioprofessionnelle des agents de nettoiement n’ayant pas en outre perçu la prime anti-Covid, nous étions dans l’obligation d’observer cet arrêt de travail. Pour obliger l’exécutif communal à prendre en considération nos doléances, il fallait le mettre devant ses responsabilités», nous confient sous le sceau de l’anonymat des chauffeurs à l’origine du mouvement payé cash par la collectivité inondée par les détritus.

Pour parer au plus pressé et éliminer les ordures balafrant le centre et d’autres endroits de la cité, le chef de daïra aurait, nous dit-on, fait appel à l’Ecoset.

En engageant cinq bennes, l’entreprise de la wilaya a fait de son mieux. En revanche, elle n’a pas pu venir à bout des détritus jonchant la chaussée d’autres espaces de Sétif où les locataires de l’hôtel de ville ne veulent toujours pas reconnaître leur échec.

«Au lieu de faire son mea-culpa, l’exécutif communal, qui n’a jamais rendu des comptes à ses électeurs et administrés, trouve, après plus de trois années de silence la parade. Des dernières minutes, les sorties médiatiques du P/APC et de son équipe ne vont pas régler les incommensurables problèmes d’une ville abandonnée à son triste sort», révèlent des citoyens outrés par l’insalubrité qui n’a pas été totalement éradiquée, hier, par les agents communaux, lesquels ont, le moins que l’on puisse dire, du pain sur la planche.


Advertisements


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!