Compétition internationale de l’arithmétique et du calcul mental : Une Algérienne championne du Monde | El Watan
toggle menu
samedi, 23 octobre, 2021
  • thumbnail of elwatan10072021



Compétition internationale de l’arithmétique et du calcul mental : Une Algérienne championne du Monde

21 août 2021 à 10 h 00 min

Du haut de ses 10 printemps, la petite Rehahla Soujoud Ritej d’El Eulma (Sétif) illumine le ciel l’Algérie meurtrie par les feux de forets endeuillant notre terre nourricière. Ayant fait le tour de la planète, l’extraordinaire performance du génie Algérien fait plaisir et chaud au cœur. Soujoud est championne du monde de l’arithmétique et du calcul mental de 2021.

En raflant la note complète ( 500 points) à l’issue de 50 opérations bouclées en moins de 3 minutes et sans la moindre erreur, l’élève de l’école Reguig Dahmane d’El Eulma( deuxième agglomération de la wilaya de Sétif) où elle a décroche l’examen de la 5e avec un dix , s’ajoutant au dix de la moyenne annuelle, surclasse 1000 concurrents de différents coins de la planète. Contrairement aux précédents championnats, l’édition 2021 s’est déroulée en ligne. La prouesse de Soujoud connue et reconnue mondialement n’est pas le fait du hasard. Elle est le fruit du travail et de la persévérance. Notons que l’élève de Soroban « super génie » de Sétif n’est pas à sa première distinction internationale.

Âgée d’à peine 8 ans, la petite algérienne participe en septembre 2019 au rendez-vous international d’Istanbul (Turquie) où elle prend le dessus sur les représentants de 19 pays. La performance du petit génie ne laisse pas indifférents les organisateurs du championnat du monde « adultes » programmé en décembre de la même année à Taipeh(Taiwan) où elle est vice championne du monde, parmi 700 candidats venus des USA, Russie, Japon, Taiwan, Malaisie Thaïlande et d’Algérie (seule candidate).

A Taiwan, la petite algérienne a hissé haut les couleurs nationales et permis à ses concurrents d’avoir une idée sur le potentiel caché des jeunes algériens accros de nouvelles technologies. Contactés par El-Watan, la directrice de Soroban « super génie » ainsi que le père de Ritej ne cachant pas leur fierté, nous divulguent les secrets de la réussite façonnée dans l’ombre : « Sans démagogie aucune, l’Algérie est la terre des génies.

Ce n’est pas évident d’avoir quatre petits algériens dans le Top Ten de l’édition 2021. On doit être fiers de nos enfants. La réussite de Soujoud et des autres gamins résulte de l’engagement des parents pour lesquels l’éducation et la formation de leur progéniture sont les plus importants investissements » révèle Mme Fatima Soualili directrice d’une école en charge de plus 200 enfants doués.

Envahi par l’émotion, le père de Ritej , Nabil Rehahla rend hommage à son épouse pharmacienne elle aussi : « Tout le mérite revient à ma femme coach international. Cette consécration est le fruit du sérieux et de l’abnégation. Dépassant les normes internationales tablant sur un entrainement de 10 minutes/J , ma fille et sa maman s’entrainent 3heures/J , en axant sur la concentration et la vitesse.  Je suis fier car Soujoud a été la digne ambassadrice de la jeunesse algérienne. Un tel comportement vaut tout l’or du monde » précise le papa de la championne du monde-le bon grain …


Advertisements


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!