Amélioration urbaine à Sétif : Quand le wali découvre le pot aux roses | El Watan
toggle menu
mardi, 25 juin, 2019
  • thumbnail of elwatan20190625
  • Pub Alliance Assurance

Amélioration urbaine à Sétif : Quand le wali découvre le pot aux roses

12 juin 2019 à 8 h 27 min

Pour mesurer l’ampleur des dégâts subis par le chef-lieu de wilaya tombant en ruine, Mohamed Blekateb, le nouveau wali «accueilli» par une montagne de problèmes, a fait un tour hier du côté de l’entrée ouest de la ville, où il a été outré par la décrépitude des lieux. «Cette image est indigne d’une ville comme Sétif. L’élimination des herbes sauvages, l’entretien du terre-plein ne nécessitent pas des moyens colossaux.

On n’a pas le droit d’accepter la déchéance de la vitrine du chef-lieu de wilaya. Le diagnostic est fait. Je ne veux plus de promesses sans suite. Le citoyen a le droit de nous critiquer, car on n’a pas été à la hauteur de ses attentes. Je ne veux plus entendre parler de la défaillance de l’éclairage public et de l’embellissement des principaux axes de l’agglomération. Je suis sidéré par un tel décor…», tonne le wali à l’adresse du P/APC et de ses collaborateurs.

Présent sur les lieux, le directeur des travaux publics a été instruit de prendre en charge l’éclairage public de la sortie de la ville jusqu’au giratoire de l’aéroport. Le directeur de l’Etablissement public à caractère industriel et commercial (EPIC) des espaces verts de la commune a été, lui aussi, sommé de mettre le holà. «Avec un tel plan de charge, vous n’avez plus d’excuses.

Il faut retrousser les manches et redorer le blason de la ville. Je ne me contente pas des rapports, je reviendrai la semaine prochaine pour évaluer la progression des différentes opérations», dira sèchement le chef de l’exécutif. Apostrophé par El Watan à propos de l’interminable feuilleton du réseau routier de plus de 600 km, éventré de partout, le wali jette la balle au P/APC : «L’état déplorable du réseau routier est l’autre point noir de la ville.

Je me prononcerai sur les mesures à prendre jeudi, juste après l’exposé du P/APC.» Placardée dans la page officielle de la wilaya, la visite n’a pas échappé à la critique de nombreux internautes déchaînés. «En venant au chevet d’une ville malade, le nouveau wali, dont le cahier des charges englobe les incommensurables affaires de 60 communes, met à nu le laxisme d’un staff communal incapable de prendre en charge l’éclairage et la voirie… ».

Loading...
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!