Un projet de 250 millions de dollars | El Watan
toggle menu
dimanche, 28 novembre, 2021
  • thumbnail of elwatan10072021



Un grand projet destiné à la transformation et au stockage des graines oléagineuses est en cours de construction dans la région de Bazoul (commune de Taher), plus précisément dans la zone extraportuaire du port de Djendjen.

Un projet de 250 millions de dollars

31 mai 2018 à 12 h 00 min

Une deuxième partie du projet se trouve par contre dans l’enceinte portuaire, selon les informations qui avaient été diffusées par le passé par les responsables de l’entreprise portuaire Djendjen.

Le projet qui comptera trois unités, est le fruit d’un investissement de 250 millions de dollars de la société Nutris Spa, une filiale du groupe Kougc, acquéreur au milieu des années 2000 de deux unités de l’entreprise étatique Cogral qui produit l’huile Safia. Ce grand chantier est conçu pour une capacité de production de 6000 tonnes/jour. La production concernera à 78 % l’alimentation animale, 20 % l’huile végétale et 2 % le résidu.

Pour ce qui est du stockage, les capacités annuelles sont de 30 000 tonnes pour l’huile, 100 000 t pour la farine et 30000 t pour les tourteaux. Le projet a ainsi bénéficié de deux assiettes : l’une dans la zone extraportuaire s’étendant sur 16 hectares alors que la deuxième, d’une superficie de 7,5 hectare, se trouve dans l’enceinte portuaire.

Tant pour la trituration que pour le stockage aux fins de commercialisation, tout est basé sur l’importation, que ce soit les intrants, comme le soja, le tournesol, le maïs ou le colza, que pour les produits finis, à savoir les huiles végétales, les farines de graines végétales et les tourteaux destinés à l’alimentation animale.

Cet investissement a fait l’objet ce dimanche d’une séance de travail présidée par le wali, qui a relevé l’importance de ce projet qui nécessite un suivi continu de la part des services concernés.

Un communiqué de la wilaya précisera que le projet, dont le délai de réalisation, est de 24 mois, devrait générer 561 emplois directs ainsi que 1500 autres indirects. L’avancement des travaux est jugé satisfaisant, surtout après la levée des contraintes liées au raccordement à l’eau potable, au gaz, à l’électricité et au réseau ferroviaire. Par ailleurs, on apprendra que 80% des équipements ont d’ores et déjà été importés.   
 


Advertisements


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!