Un hommage lui a été rendu à Jijel : Mohamed-Seddik Benyahia, 37 ans après | El Watan
toggle menu
mercredi, 22 mai, 2019
  • thumbnail of 20190522

Un hommage lui a été rendu à Jijel : Mohamed-Seddik Benyahia, 37 ans après

05 mai 2019 à 8 h 37 min

Plus de trois décennies après sa disparition, le célèbre homme de la diplomatie algérienne est toujours vivant dans les esprits. Du moins à Jijel, sa ville natale, où une rencontre s’est tenue, jeudi dernier, au musée Kotama, en hommage à son parcours à la date anniversaire de son accident d’avion.

En plus d’une délégation conduite par le wali, Bachir Far, des universitaires et des citoyens anonymes sont venus évoquer le souvenir de cet homme au parcours exceptionnel à la tête de la diplomatie algérienne.

Les intervenants ont tous rappelé que l’enfant de Jijel, homme politique, fin diplomate, journaliste et militant infatigable de la cause nationale pour avoir été membre de la délégation qui a négocié les accords d’Evian, a payé de sa vie son dévouement pour son pays.

Mohamed-Seddik Benyahia est mort dans le crash d’avion, le 3 mai 1982, alors qu’il était en déplacement dans la région du Proche-Orient pour une médiation entre l’Iran et l’Irak, qui étaient en guerre.

Ce crash de l’avion présidentiel, ciblé par un missile irakien, ne lui a laissé aucune chance de survie, plongeant son pays dans le deuil et la désolation.

Trente-sept ans après cette tragique disparition, l’homme est toujours adulé à Jijel. Sa maison natale, qui porte une plaque commémorative sur sa porte d’entrée, se trouve en plein centre-ville. Evoquant son brillant parcours diplomatique, son nom est partout présent à Jijel.

De nombreux établissements, dont un lycée à El Milia, l’université et son campus central, portent son nom. Son œuvre est très souvent évoquée dans les rencontres qui lui sont consacrées à chaque événement historique.

Le nom de Mohamed-Seddik Benyahia est également lié à la grève des étudiants le 19 mai 1956. L’un des hommes politiques algériens qui l’ont connu de près, le défunt Rédha Malek, est venu, en 2017, quelques semaines avant sa mort, à l’occasion des célébrations de cet événement, rencontrer les étudiants du campus de Tassoust, pour leur parler du parcours de l’homme.

L’ex-ministre, Mahieddine Amimour, était également présent ce jour-là, à la salle de conférences du campus universitaire, qui était pleine à craquer d’étudiants, venus s’imprégner des valeurs patriotiques et intellectuelles de l’homme que fut le diplomate et le fin négociateur, Mohamed Seddik Benyahia.

Lire aussi

Loading...

Related Post

S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!