toggle menu
lundi, 22 octobre, 2018
  • thumbnail of elwatan09072018

La lutte de plus en plus implacable contre le pillage de sable ne semble pas finir. Les pilleurs, chaque jour plus qu’avant, redoublent de ruse pour échapper à la traque des gendarmes.

Les pilleurs de sable ne désarment pas

18 février 2014 à 10 h 00 min

Tout au long de la côte est de la ville de Jijel et jusqu’à la localité de Bazoul, leur mode opératoire s’oriente de plus en plus au défi des éléments de la Gendarmerie nationale qui luttent, seuls, sur le terrain pour endiguer ce fléau. L’ampleur qu’a prise ce phénomène est telle que des familles entières se sont investies dans cette activité. Des dunes entières et des plages ont subi les assauts nocturnes de ces pilleurs qui ne reculent devant rien. Les dégâts causés à la côte sont énormes, au point où les rails du chemin de fer longeant la plage de Tassout ont subi des mouvements. Pour beaucoup, ce pillage représente une grave atteinte à l’environnement.

Quotidiennement, la lutte contre ce fléau dévastateur apporte son lot d’arrestations parmi les pilleurs. Du 9 au 15 février,  six personnes impliquées dans ce trafic ont été arrêtées et leurs camions remplis de sable saisis. Des éléments de la Gendarmerie nationale d’El Kennar, Taher et de L’Emir Abdelkader sont intervenus à la mechta Aïn Bachlou, au troisième kilomètre et à Oued Nil où ils ont repéré des camions de divers tonnages remplis de sable. Ainsi, 24 m3 de cette matière ont été saisis et les camions, dont les conducteurs ont pris la fuite à la vue des gendarmes, ont été mis à la fourrière communale. Des enquêtes ont été ouvertes à l’encontre des individus impliqués.                             

Lire aussi

Loading...
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!