La population retrouve son pont | El Watan
toggle menu
dimanche, 26 mai, 2019
  • thumbnail of elwatan20190525

Dix jours après son effondrement à Bouraoui Belhadef (Jijel)

La population retrouve son pont

05 février 2019 à 10 h 03 min

Un groupe d’entreprises locales s’est mobilisé jour et nuit pour rétablir la circulation, parvenant à mettre en place une passerelle métallique, pour ensuite passer à l’aménagement d’un pont.

C’est au bout d’un effort exceptionnel que la population de la commune de Bouraoui Belhadef a retrouvé la possibilité de circuler sans encombre sur le CW 135 B, à la faveur de la réalisation d’une passerelle sur l’oued Irdjana, qui a vu l’ancien ouvrage d’art l’enjambant s’effondrer, il y a une dizaine de jours. Même si la circulation ne s’est pas réellement coupée totalement, puisqu’elle est restée assurée de part et d’autre de l’ouvrage effondré par des bus mobilisés pour le transport des citoyens, notamment des élèves, le retour à la normale sur cette voie a soulagé la population locale.

Désormais, elle retrouve le moyen de se déplacer en direction de la daïra d’El Ancer et de la RN43, qui lui permet de rallier El Milia et Jijel. Un groupe d’entreprises locales s’est mobilisé jour et nuit pour rétablir la circulation, parvenant à mettre en place une passerelle métallique, pour ensuite passer à l’aménagement d’un pont.

Construit en buses, ce dernier a permis de rendre possible la circulation des véhicules. Il convient de rappeler que dès l’effondrement de l’ancien pont datant de l’époque coloniale, le wali de Jijel, qui s’est déplacé sur les lieux, a donné instruction de tout mettre en œuvre pour rétablir la circulation sur cette voie névralgique.

Il a également annoncé le déblocage d’une enveloppe de 40 milliards de centimes pour la reconstruction d’un nouvel ouvrage, dont l’étude et la réalisation seront confiées à la Sapta. En attendant la concrétisation de ce projet, la population de la région peut compter dans ses déplacements sur la passerelle et le pont qui ont été réalisés en un temps record pour parer à l’urgence.

Il faut cependant souligner qu’un tronçon de cette route du CW 135 B est menacé de coupure par des coulées de boue se détachant de la montagne le surplombant. Des véhicules ont éprouvé d’énormes difficultés à le traverser, comme nous l’avons constaté de visu. Des riverains ont indiqué que cette boue provient des travaux d’aménagement de la route menant à la localité d’Aziar. 

Lire aussi

Loading...

Related Post

S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!