Jijel : Des logements non achevés depuis 13 ans | El Watan
toggle menu
jeudi, 21 octobre, 2021
  • thumbnail of elwatan10072021



Jijel : Des logements non achevés depuis 13 ans

27 janvier 2021 à 9 h 10 min

En dépit des annonces officielles relatives à la clôture du dossier de l’AADL 1datant de2002, Jijel est l’une des rares – peut-être l’unique – wilayas à travers le pays où 256 attributaires attendent toujours de rejoindre leurs logements !

Ainsi, 18ans après le dépôt des dossiers et 13ans après le démarrage des travaux des 400 logements Cnep-immo versés dans le programme de la location-vente, la longue attente des 256«heureux-malheureux» attributaires se prolonge.

Il y a deux semaines, comme de précédentes fois, certains se sont rassemblés devant le siège de l’AADL, situé à la cité des Martyrs Assous à Jijel où une délégation a été reçue par le responsable local.

Cette fois-ci, on s’était inquiétés des travaux relatifs au raccordement à l’énergie électrique. C’est à un long feuilleton auquel continuent de faire face les attributaires du programme AADL 1 que les responsables de l’Etat ont à plusieurs reprises annoncé sa clôture.

Outre ces derniers, d’autres attributaires, d’un programme ultérieur, patientent eux aussi depuis plusieurs années. Cette ancienne opération comprend un lot de 315 logements à Mezghitane (ouest de la ville de Jijel) et 85 autres dans un autre site proche.

Les premiers ont fait l’objet d’une attribution de travaux de viabilisation (réseaux tertiaires) mais la cadence avec laquelle ils sont réalisés est très lente, comme nous l’avons constaté à plusieurs reprises sur les lieux.

Excédés, certains attributaires rencontrés dans le hall du siège de l’AADL, diront qu’«avec ce rythme, on ne sera jamais logés».

Plus encore. Une partie des logements du même site de Mezghitane, encore en construction et attribués à des demandeurs des programmes
ultérieurs, font l’objet d’un litige qui oppose en justice le maître de l’ouvrage et l’entreprise de réalisation.

Si des travaux de viabilisation ont été confiés, le rythme des travaux inquiète les attributaires qui ont déjà eu des promesses de rejoindre leurs logements fixés pour le 5juillet 2020, puis avant la fin de l’année écoulée.


Advertisements


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!