Jijel : Ars Eddib ou le désenchantement d’un chahid bien vivant | El Watan
toggle menu
vendredi, 22 novembre, 2019
  • thumbnail of elwatan20191121
  • Massage Tunisie



Jijel : Ars Eddib ou le désenchantement d’un chahid bien vivant

20 octobre 2019 à 9 h 08 min

Une trentaine d’années après sa première «naissance», la pièce Ars Eddib (Les noces du loup) revient avec des améliorations, une réécriture dramaturgique et une combinaison de scènes filmées qui se poursuivent sur les planches et vis-versa.

Après la Première de Constantine, la deuxième sortie de cette pièce de Amar Mohsene montée au théâtre régional de Constantine dans sa nouvelle mouture, s’est faite ce jeudi à la maison de la culture de Jijel devant une assistance respectable. La comédie qui débute dans un hôpital psychiatrique retrace les déboires du moudjahid Salim Bouguerra, merveilleusement campé par Karim Boudechiche, qui revient au village où il se découvre chahid (martyr) et dépouiller de ses biens. Il découvrira que même le nom de son ami tombé au champ d’honneur, Nouri Baroudi, derrière lequel il s’est ré-identifié a été aussi usurpé. Il plonge dans cette nouvelle vie d’après le combat libérateur, où cohabitent la cupidité et l’escroquerie politique, l’usurpation d’identité et l’accaparement des biens: c’est le grand désenchantement.

En revenant parmi les siens après la lutte pour la libération, il découvre de la bouche de son cousin Belkacem, chef de kasma, que son nom figure sur la liste des martyrs ! Un long et vain combat commence alors pour la quête de son identité, dans un parcours qui lui fera découvrir les abus et suscitera moult questionnements sur cette légitimité. Il est dépité par cette dure réalité où règnent la corruption, l’imposture et l’arbitraire. Un clin d’œil à cette facette de la vie algérienne qui n’est pas tombé dans des oreilles sourdes.

D’ailleurs le public qui n’a pas manqué d’applaudir les scènes les plus touchantes et les plus burlesques a découvert un Karim Boudechiche (Salim) et un Antar Hellal dans un de leurs meilleurs jours.

La troupe qui compte aussi Hamoudi Serhane, Sifedine Boukrou, Hamza Fodil, et Mohamed Delloum, a été chaudement ovationnée à la fin de la représentation.   


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!